Actualité

Assimi Goïta, la CEDEAO donne un ultimatum au président malien pour libérer les 46 soldats ivoiriens

L’investigateur 5/12/2022 à 09:49

La CEDAO a haussé le ton dans le dossier lié à la détention des 46 soldats ivoiriens au Mali. Et pour cause, ce dimanche 4 décembre, au terme du 62e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), un ultimatum a été donné au président de la transition du Mali, Assimi Goïta.

En effet, au cours des décisions prises lors dudit Sommet, l’organisation demande la libération avant le 1er janvier des 46 militaires ivoiriens détenus au Mali. Déjà, au début de la rencontre, il y a eu un retrait discret des chefs d’État de la Cédéao ou leurs représentants dans une salle de la présidence nigériane pour un huis clos intégral. C’est alors qu’ils ont pris la décision de demander au Mali la libération des 46 militaires ivoiriens détenus à Bamako depuis plus de 4 mois, selon Rfi. Dans quelques jours, le président togolais Faure Gnassingbé, médiateur dans le dossier, se rendra dans la capitale malienne pour faire passer le message.

| Lire aussi : Médias : la diffusion des programmes de RFI suspendue au Burkina pour deux raisons

Au nombre de 49 soldats au départ, le président togolais à travers sa médiation a pu faire libérer les trois (03) qu’il y a dans le lot.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer