Insécurité

Attaque à Kèrèmou : bilan intégral de la hiérarchie policière

L’investigateur 10/02/2020 à 05:58

Il est vrai que l’attaque d’un poste de contrôle du samedi au petit matin du dimanche à Kèrèmou, frontière Bénin-Burkina Faso a non seulement provoqué un émoi au sein de la population, mais déjà la hiérarchie policière appelle au calme et rassure du renforcement de la sécurité dans cette zone.

A en croire le commissaire principal de police Roger Tawès, repris par les médias il s’agit d’une "attaque menée dans la nuit du samedi à dimanche aux environs de 02 heures par une demi-douzaine d’individus armés de machettes et de fusils de chasse de calibre douze. Ils se sont présentés au poste avancé de la police républicaine situé au lieu dit Mékrou à la lisière du Parc W et du fleuve Mékrou. Après une brève altercation avec les hommes de faction, décidés à connaître les réels motifs de leur convoi nocturne, compte tenu des antécédents des braconnages et des divers trafics dans la zone, ces individus ont fait usage de leur machette et de leurs armes pour agresser nos hommes avant de mettre feu au poste construit en matériaux sommaires dans cette zone frontalière et isolee. C’est le dernier poste d’observation qui sépare le Bénin de sa frontière Nord-Ouest. Après cette lâche et odieuse agression, un des fonctionnaires de police a trouvé la mort dans le poste incendié. Les trois autres dont un blessé sont hors de danger. Je voudrais profiter de cette occasion pour porter à la connaissance des population que la situation est sous contrôle. Et que la présence des forces de sécurité et de défense a été renforcée dans la zone", a-t-il dit.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook