Bénin/Abomey-Calavi

Avis partagés des étudiants sur la libération des cabines à l’université

L’investigateur 26/03/2020 à 11:02

Pour rester dans la même dynamique des différentes mesures prises par le gouvernement du Bénin pour freiner la propagation du coronavirus, le Centre des Œuvres Universitaires et Sociales d’Abomey-Calavi (COUS-UAC), suspend jusqu’à nouvel ordre toutes ses prestations, a-t-on appris à travers une note, rendue publique hier. En effet, à partir du lundi 30 mars 2020, les activités de restauration, de transport et d’hébergement seront suspendues jusqu’à nouvel ordre, précise la note de service prise par la D-COUS, Ghislaine Fagbohoun, le mercredi 25 mars 2020. Conséquence, les étudiants sont donc sommés de libérer les cabines. Mais cette décision est diversement appréciée. Pour certains, elle paraît inopinée, alors que d’autres trouvent le délai un trop court. « C’est compliqué parce que parmi nous, il y a des étrangers. Ceux-là iront où », s’interroge l’un des étudiants. Un autre estime par contre qu’on pouvait les prévenir. Contrairement à ces deux premiers, au micro de Frisson Radio, un troisième approuve la décision prise. Pour lui, il s’agit d’une bonne mesure parce qu’il a laissé entendre que « les étudiants en cabine partagent les mêmes douches et au cas où quelqu’un d’entre eux serait infecté, il peut contaminer les autres ». Autant d’avis partagés sur le sujet. Mais ce qui est certain, ils sont obligés de libérer les cabines au plus tard demain




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook