Bénin

Bada, l’ancien maire d’Abomey-Calavi plus fort que la sécurité publique ?

L’investigateur 9/04/2022 à 12:59

La disparition de Georges Bada du Cnhu-Hkm de Cotonou dans la nuit du jeudi 17 au vendredi 18 mars 2022 demeure une énigme. Elle est perçue a priori comme un affront à l’arsenal sécuritaire de notre pays, mais semble-t-il, reçoit un écho favorable au sein de l’opinion publique.

Depuis plusieurs semaines que la nouvelle est tombée, plus de repos au CNHU et dans les couloirs de la justice. Tous les segments du pouvoir judiciaire sont en état d’alerte. La police républicaine constipée, est dans les recherches…Mais au sein de la population, on a l’impression que c’est la satisfaction. L’annonce de la disparition de l’ancien maire de la commune d’Abomey-Calavi a embrasé la toile. On ne parlait même plus de l’information relative à la mort de l’ex-secrétaire général de la mairie Kinssiklounon, incarcéré dans la même affaire et admis aux soins dans la même période que l’ancien « Renaissant ». Caricature, images moqueuses, des taquineries, des commentaires pour saluer l’acte… On a comparé Bada à l’acteur principal du film prison break. Si on devrait voter pour ou contre cette disparition, Georges Bada gagnait par KO parce qu’il a réussi on ne sait par quelle alchimie, à voler la vedette à la sécurité publique.

| Lire aussi : Bénin : l’opposant Expérience Tébé qualifie l’évasion de Georges Bada d’un ‘’montage’’


Ironie du sort

L’ancien député a réussi à inverser la tendance. Lui qui a pourtant a été crucifié par des interventions sur la toile après sa condamnation dans l’affaire 39 hectares.

On se rappelle que lors de l’interpellation de ce membre influent du parti Union progressiste, Georges Bada et ses co-accusés par la Criet, les Béninois encourageaient le régime à aller loin dans ce combat contre la corruption. Mais ironie du sort, ce sont les mêmes qui subitement, se mettent à se réjouir de l’évasion de celui qui est considéré comme le « cerveau » de cette mafia foncière. Des commentaires incendiaires contre le gouvernement, montages vidéo moquerie, des supputations pour démontrer que Bada serait déjà, le lendemain de son évasion en Europe pour des soins. Mais par quelle alchimie ? Certainement par la chimie (Fifobo) qu’on connaît aux Béninois ...En réalité, il ressort de ses semaines de réactions des Béninois autour de cette affaire que le peuple est prêt pour la lutte contre la corruption sous toutes ses formes, mais pas pour le traitement qui est fait (NDLR on le suppose), aux personnalités qui sont dans nos lieux d’incarcération.

| Lire aussi : Bada : une grosse polémique autour d’une photo de l’ancien maire sur la toile

Des rapports des organisations de défenses des droits de l’homme et les propos de plusieurs avocats des détenues, il ressort que ce n’est pas « un hôtel à 5 étoiles », la vie dans les prisons pour ces personnalités. L’évasion de Bada est perçue pour la plupart des Béninois comme une victoire des ‘’geôliers politiques’’ et autres qui croupissent en prison et dans ‘’certaines conditions’’. Cette évasion est comme un camouflet pour la sécurité publique. Mais Jean-Jacques Rousseau avait déjà prévenu, « le plus fort est bien faible s’il n’est que force ».




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer