Bénin

Banamè : un nouveau cri de Daagbo aux fidèles, la cotisation revue à la baisse

L’investigateur 3/03/2022 à 15:15

Quelques jours après son audio dans lequel elle a demandé aux fidèles de commander une messe dont le prix est fixé à 2000 FCFA pour son rétablissement, Parfaite dieue de Banamè revient à la charge. Dans un nouvel audio, elle revoit la cotisation à la baisse, met en garde et répond à ses détracteurs.

Dieue esprit saint de Banamè n’a pas du tout fait de cadeau à ses détracteurs. Dans un audio publié il y a quelques heures, Parfaite s’en prend vertement à ses détracteurs. A travers son cri de détresse lancé pour une mobilisation de fonds avoisinant 10 millions Fcfa pour aller se soigner les détracteurs y ont trouvé l’occasion de la dénigrer. Selon ses propos, seuls ceux qui ne connaissent pas la valeur du créateur du ciel et de la terre raisonnent à travers des commentaires désobligeants (NDLR dieue peut-il tomber malade, c’est une escroquerie ect).
Aux fidèles, Daagbo estime que c’est un honneur pour eux qu’elle (parfaite) demande leur secours pour aller se soigner. Sinon a-t-elle tranché, dieue n’a pas besoin d’eux.

| Lire aussi : Bénin : les déclarations de Bertin Koovi sur Daagbo et l’empereur Owolobè des Ogboni

« Si vous êtes sollicité pour contribuer au prompt rétablissement de Daagbo à travers une cotisation, c’est une considération pour vous. Sinon, dieue n’a besoin de personne pour résoudre ses genres de situation », a-t-elle déclaré.
Consciente sans doute que personne n’a répondu à son premier appel, elle a peut-être décidé d’amoindrir la tâche à ses fidèles. C’est pour cela que Daagbo a ramené le montant de cette messe fixée à 2000 FCFA auparavant, à 1200 FCFA. C’est le nouveau montant désormais. Chaque fidèle doit commander sur sa paroisse, cette messe dont la mobilisation des fonds servira à traiter dieue, malade.

| Lire aussi : Banamè : malade, Daagbo sollicite l’aide des fidèles pour aller se faire soigner, les détails

En plus, il y a un foulard qu’ils doivent (les fidèles) s’acheter à 1200 FCFA pour se couvrir leur tête et ce, jusqu’à la fin de ce mois de mars, a-t-elle dit. Très irritée par les commentaires, Daagbo en veut à ceux qui ont agrandi telle une photo, le message véhiculé par son précédent audio sur sa maladie et en ont profité pour donner par ricochet du grain à moudre à ses détracteurs. En tout cas, la nouvelle messe exigée aux fidèles est l’occasion à eux offerte par dieue pour se rattraper. Daagbo très péremptoire ne veut entendre que quelqu’un a désobéi cette fois ci. Elle les attend de pied ferme.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer