Actualité

Bénin : 226 676 candidats dont 107 129 filles planchent à l’examen du CEP ce matin, lire le message du ministre Salimane

Rollis HOUESSOU 7/06/2022 à 08:21

À la veille de l’examen du Certificat d’Etude Primaire (CEP) session de juin 2022, le ministre des enseignements maternel et primaire, Salimane Karimou a prodigué de sages conseils aux différents acteurs éducatifs pour un rendement meilleur. Occasion pour lui de revenir sur les statistiques de cette année et les efforts du gouvernement du Président Patrice Talon.

Lire l’intégralité de son message

Béninoises, Béninois,

Chers Compatriotes,

Chers parents d’élèves,

Chers élèves,

Au nombre des évènements qui marquent la vie d’une Nation, on peut citer sans risque de se tromper la rentrée des classes et les examens de fin d’année. Après plusieurs mois de durs labeurs, nous voici à la veille du premier examen à grand tirage qu’est le Certificat d’Etude Primaire (CEP). Régi entre autres textes, par la loi d’orientation de l’Education nationale en République du Bénin en son article 26 : je cite « La fin de l’enseignement primaire est sanctionnée par le Certificat d’Etude Primaire (CEP) » fin de citation. Il s’agit là d’un examen national qui offre à nos écolières et écoliers, l’occasion, non seulement d’affronter leur première évaluation certificative, mais aussi d’obtenir leur premier diplôme académique. Il constitue à n’en point douter la porte d’entrée à l’enseignement secondaire général, technique et professionnel.

Les candidats inscrits au CEP session de juin 2022 et qui sont au nombre de deux cent vingt-six mille six cent soixante-seize (226 676) dont cent sept mille cent vingt-neuf (107 129) filles composeront à partir de demain, mardi 7 juin 2022 jusqu’au vendredi 10 juin 2022 dans sept cent soixante- quinze (775) centre répartis sur l’étendue du territoire national. Les candidats à besoins spécifiques quant à eux sont au nombre de cent (100). Comparativement à la session de 2021, les statistiques du taux d’inscription affichent une baisse de 6,36%. Cette baisse qui devient récurrente et qui ne saurait s’expliquer encore moins se justifier en raison des investissements lourds que l’État et ses partenaires déploient depuis plusieurs années pour maintenir tous les enfants à l’école, interpelle plus d’un. Le gouvernement sous la houlette de son Chef ne ménagera aucun effort pour favoriser l’accès à tous à une éducation de qualité et sur un pied d’égalité comme le recommande l’Objectif de Développement Durable numéro 4 (ODD4).

Je ne saurai m’empêcher à de pareilles circonstances de prodiguer quelques conseils à tous ceux qui sont impliqués dans le déroulement de cet examen.

En premier position, nos candidates et candidats.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook