Actualité

Bénin : Ajanta Pharma et Pro Médicale soutiennent la lutte contre le Cancer du col de l'utérus

L’investigateur 22/02/2023 à 09:07

Dans le cadre de la lutte contre le cancer du col de l’utérus, les Laboratoires Ajanta Pharma, l’Agence Pro Médicale, leur représentant exclusif au Bénin et CNGOB ont organisé, ce vendredi 17 février 2023, un Enseignement Post Universitaire (EPU). L’événement a réuni les acteurs de la santé à l’hôtel Golden Tulip à Cotonou.

Le dépistage précoce chez les femmes est nécessaire pour vaincre le cancer du col de l’utérus. A cet effet, les échanges au cours de cette soirée scientifique, ont porté sur la stratégie (3T) de dépistage du cancer du col de l’utérus. Selon le professeur gynécologue obstétricien, Justin Lewis Dénakpo, Chef la stratégie 3T est « une nouvelle approche du dépistage du cancer du col de l’utérus qui est une question de santé prioritaire dans la plupart des pays africains, notamment le Bénin, parce que ça tue alors qu’il y a des possibilités pour éviter ce cancer voire l’éliminer ». Elle consiste à dépister, trier et traiter.

L’efficacité de cette nouvelle stratégie est prouvée à travers les expériences de plusieurs pays qui l’ont adoptée. « Cette approche est très efficace et performante. Ça a fait la preuve de son efficacité dans la plupart des pays où elle est utilisée. Et nous, notre rôle avec le collège des gynécologues obstétriciens du Bénin, c’est de nous battre pour que cette approche soit intégrée dans le programme de lutte contre le cancer du col de l’utérus », a confié le médecin.

Pour le moment, le dépistage se fait en deux temps, à en croire le professeur Justin Lewis Denakpo. Les spécialistes recherchent directement les lésions et traitent les anomalies trouvées. Mais la stratégie 3T préconise d’abord la recherche du virus. Sans le virus, une femme ne pourra pas développer le cancer du col de l’utérus. Ensuite la recherche des lésions précancéreuses et le traitement. Au cas où la recherche du virus donne un résultat négatif, la femme va attendre cinq ans pour un nouveau dépistage.
Le gynécologue obstétricien a expliqué que le cancer du col de l’utérus n’est pas une fatalité. Cette maladie peut être éradiquée en insistant sur la prévention. Les femmes doivent avoir une sexualité responsable et se faire vacciner.
Cette soirée à l’issue de laquelle les professionnels de santé sont repartis chez eux aguerris, a connu le soutien des Laboratoires Ajanta Pharma et son représentant exclusif au Bénin l’Agence Pro Médicale. Pour Athanase Bocco, PDG de Pro Médicale, l’initiative est noble et le soutien des Laboratoires qu’il représente pour la cause est totale. Au cours de la soirée, l’ancien coordonnateur délégué des Requins Football Club de l’Atlantique a pris l’engagement d’être toujours aux côtés des médecins pour des initiatives du genre. Il a annoncé la couleur quant à l’organisation de la prochaine « Nuit des Médecins ». Une fête organisée chaque 31 juillet pour permettre aux médecins de se déstresser.
Enfin la soirée a eu les Professeurs Dénakpo Justin Lewis et Tonato Bagnan Josiane Angémine (chef de service de gynécologie obstétrique au CHU-MEL de Cotonou) respectivement comme orateur et modératrice.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook