Actualité

Bénin : Ajavon, Koutché et Cie, l’opposition exige leur retour au pays

L’investigateur 28/12/2020 à 07:41

Ils sont vent debout contre le pouvoir. Dans la perspective des élections présidentielles, les opposants au régime exigent le retour des exilés.

A la faveur d’une conférence de presse, organisée au siège du parti politique, Les Démocrates ce dimanche 27 décembre 2020, des partis de l’opposition se sont réunis et en ont profité pour faire des exigences au régime en place.

Non seulement, ils ont dénoncé la liste électorale, qui selon leurs dires, est issue des organes inféodés au pouvoir uniquement, mais aussi, ils exigent une « assise nationale » avec la participation de tous. En occurrence, les exilés qui ont maille à partir avec la justice.

Lire aussi : Ajavon  : le parti de son frère invité à la déclaration de l’opposition, ce dimanche

En d’autres termes, les partis à savoir : Les Démocrates (LD), la Grande Solidarité Républicaine (GSR), la Flamme Renouvelée (PFR), la Dynamique Unitaire pour le Développement (DUD) ; et la Dynamique Aïvo, se donnent la main pour exiger le retour au pays de Sébastien Ajavon, Léhady Soglo, Komi Koutché, Séverin Adjovi, condamnés par la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) d’une part, et de l’ancien ministre Valentin Djènontin, condamné par le tribunal de première instance de première classe de Cotonou, d’autre part.

En gros, ils exigent le retour de tous ceux qui ont fuit les représailles de la justice.
« La convocation en urgence des assises nationales pour réexaminer les conditions de notre vivre ensemble. Toutes les composantes de la nation doivent être présentes y compris les détenus politiques et les exilés politiques dûment amnistiés », ont-ils déclaré.
Rappelons que toutes ces exigences sont faites à quelques jours du discours du président Patrice talon, à la nation.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook