Actualités

Bénin : Azannaï et Les Démocrates parlent désormais d’une même voix (la raison)

L’investigateur 23/12/2023 à 08:37

Au cours de son intervention, lors du congrès du Parti Communiste du Bénin (PCB), ce jeudi 21 décembre, l’ancien ministre Candide Azannaï, président du parti Restaurer l’Espoir, a lancé un appel au gouvernement et à son président. L’ancien allié du pouvoir souhaite la tenue d’une assise nationale comme réponse à la série de défis auxquels le pays est confronté.

Au cours de son discours, l’ancien ministre délégué auprès du président de la République, Candide Azannaï a précisé la cause du combat qui réunit son parti politique et le PCB. « C’est les lois liberticides, l’exclusion, la confiscation du pouvoir législatif, le déclin du système partisan et la faillite du système électoral, la corruption, la lutte contre l’impunité … », a-t-il dit. L’ancien député a souligné la nécessité d’une assise nationale inclusive aux fins de surmonter les difficultés que rencontre le Bénin.

Lire aussi : [Bénin : Azannaï téléphone à Homéky après sa démission du gouvernement)>https://www.linvestigateur.info/?Benin-Azannai-telephone-a-Homeky-apres-sa-demission-du-gouvernement&var_mode=calcul]

"Face à un pareil défi, il n’y qu’une seule voie, celle de la résistance nationale pacifique que nous nous voulons non violente dont les objectifs demeurent : la réhabilitation de la mémoire des victimes innocentes, le rétablissement de la liberté et de l’État de droit par l’abrogation de la panoplie de lois scélérates iniques, la restauration de la démocratie, la sauvegarde des acquis de la conférence nationale, la réconciliation de la nation avec elle-même. D’où la nécessité d’une assise nationale inclusive", a-t-il déclaré.

Candide Azannaï a ajouté que la mobilisation du peuple est cruciale pour relever les défis du moment. "Face à une dictature, ce n’est pas le leader devant qui compte mais le peuple devant qui compte", a-t-il laissé entendre. Cet appel de l’ancien député rejoint celui "Des Démocrates", le parti de l’ancien président Boni Yayi qui à travers ses leaders, en réclame également.
Pour rappel, Les Démocrates et l’ancien ministre Candide Azannaï étaient ensemble au sein du creuset dénommé « Résistance Nationale ». Mais en chemin le groupe a volé en éclats.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook