Actualité

Bénin : Azannaî révèle ce qui l'oppose au parti Les Démocrates et aux autres opposants

Rollis HOUESSOU 2/02/2022 à 18:09

L’ancien ministre Candide Azannaï a fait une nouvelle sortie où il a passé au peine fin, l’actualité sociopolitique du Bénin et de la sous région. Occasion pour lui de formuler un vœu à l’endroit des prisonniers dits "politiques".

Le parti politique Restaurer l’Espoir a organisé une cérémonie de présentation de vœux pour la nouvelle année, ce lundi 31 janvier 2022. À cette cérémonie, l’ancien député Candide Azannaï s’est prononcé sur tous les sujets brûlants de l’heure en l’occurrence ce qui l’oppose aux autres membres de l’opposition béninoise.

| Lire aussi : Abomey-Calavi : une formation des agents pour éradiquer l’évasion fiscale

Le philosophe et politologue a dans son discours adressé aux militants, reprécisé ce qui a amené une certaine mésentente entre les membres de la Résistance nationale. Il a également réitéré son attachement à la paix et à la non-violence dans la lutte qu’il mène :" Sur la question de la violence en politique et relativement à la lutte de résistance nationale engagée, une question qui nous a sérieusement divisés, je réaffirme ma position qui est qu’aucun leader de la Résistance Nationale ne peut et ne doit verser dans la naïveté de recourir ou de préconiser la violence ou la force. Dès le tout début, ma position sur cette question a été clairement affichée, proscrire la violence et le recours à la force d’où qu’elles peuvent provenir. Nous ne devons jamais prôner la violence ni promouvoir le recours à la force qui relèvent d’un domaine où seuls l’Etat et le Peuple peuvent accéder, peuvent rivaliser en tant qu’auteurs parce que l’un revêtu du statut de l’autorité donc de la puissance publique et l’autre détenteur de la Souveraineté nationale ; ce domaine n’est pas celui du leader dans le cadre d’une lutte pacifique et non violente", a écrit l’ex parlementaire et bras droit de Patrice Talon.

| Lire aussi : Nigéria  : un incendie ravage une ferme de mangues de l’ancien président Olusegun Obasanjo

Une idéologie en somme contraire à la vocation des caciques du parti, Les Démocrates et tous les autres de l’opposition autrefois réunis sous la coupole du Front pour la Restauration de la Démocratie (FRD). En tout cas, prêts contre vents et marées à arracher le pouvoir quelle que soit la manière.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer