Bénin

Bénin. Soglo dénonce l’assassinat manqué sur son fils Ganiou et doigte un coupable, les détails

L’investigateur 14/01/2022 à 09:08

Au cours de sa sortie médiatique ce jeudi 13 janvier, l’ancien président de la République Nicéphore Soglo est revenu de façon inattendue sur l’assassinat manqué de son fils, Ganiou Soglo. Selon ses déclarations, il s’était agi d’un coup soigneusement monté dont les auteurs ne seront jamais connus près d’un an après.

A la faveur de sa déclaration hier, l’ancien président Nicéphore Soglo n’a occulté aucun aspect de l’actualité nationale. Outre le problème des exilés y compris son fils Léhady Soglo évoqué, il est revenu de long en large sur le cas du second fils Ganiou Soglo.

En février 2021, alors qu’il se rendait dans sa ferme à Zinvié située dans la commune d’Abomey-Calavi, l’ancien ministre des sports Ganiou Soglo a été attaqué par des individus non encore identifiés jusqu’à ce jour. Et, au cours de sa déclaration d’hier, son géniteur a rappelé l’attaque manquée sur son fils.

« …mon second fils Ganiou, a miraculeusement échappé à une tentative d’assassinat, comme son père, lors de ‘’l’Opération Tournesol’’, à la veille du sommet de la Francophonie à Cotonou. », a-t-il décrit. Pour l’ancien président Nicéphore Soglo, le coup a été parfaitement monté et visiblement, il doit y avoir des instigateurs derrière.

| Lire aussi : Crise malienne : réaction de Me Alao Sadikou aux sanctions de la Cedeao

| Lire aussi : Soglo : une sortie du patriarche pour se prononcer sur l’actualité nationale

« Il fallait, après cet échec, dont on connait l’instigateur, passer par l’intérieur, la famille ou les proches, pour éliminer la descendance du couple présidentiel Soglo. ‘’Illé okuwa’’, ‘’la mort se trouve à domicile’’ dit un proverbe yoruba. », a déclaré Nicéphore Soglo.

Après sa fusillade, l’ancien ministre des sports Ganiou Soglo a reçu des balles logées dans sa cage thoracique. Donc, après les interventions plus ou moins réussies des médecins au Bénin, il a été évacué en France où les balles ont été extraites de son corps. Mais dans la foulée, le procureur de la République près le tribunal de première instance de deuxième classe d’Abomey-Calavi, Aubert Kodjo a ouvert une enquête avant de dénoncer plus tard, la non collaboration de la victime elle-même, des semaines après l’incident.

Mais il faut rappeler que l’ancien président des Requins FC de l’Atlantique, Ganiou Soglo en personne, a été convoqué par le juge en charge du dossier un peu avant les fêtes de fin d’année.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook