Actualité

Bénin : Wilfried Houngbédji justifie la dissolution de l’ONASA

L’investigateur 11/07/2021 à 07:52

L’émission Web "Rendez-vous avec le porte-parole" a eu lieu ce vendredi 09 juillet avec le secrétaire général adjoint du gouvernement, porte-parole du gouvernement (SGAG-PPG) Wilfried Léandre Houngbédji. Occasion pour lui de se prononcer sur plusieurs sujets dont la cherté des produits de première nécessité et la dissolution de l’Office national de sécurité alimentaire (ONASA).

Profitant de son passage dans l’émission Web "Rendez-vous avec le porte-parole, Wilfried Léandre Houngbédji a opiné sur la disparition de l’Office National de la sécurité alimentaire (ONASA). A l’en croire, la création de l’ONASA visait surtout la gestion des périodes de soudure pendant laquelle les produits vivriers sont rares, ce qui n’est pas le cas actuellement, a-t-il dit. Le taux de production des produits viviers dans notre pays s’étant fortement accru ces dernières années, l’ancien journaliste explique la cherté des produits de première nécessité par le fait qu’il y a une spéculation née de l’inflation enregistrée au niveau de certains autres produits et de la pression de certains exportateurs de produits vivriers.

Lire aussi : Bénin : la liste des 2646 véhicules immatriculés sans droits de douane publiée

En dehors de cela, il a justifié la disparition de l’ONASA par la mauvaise gestion qui a été faite de cette structure par le passé. "… la situation que nous vivons actuellement n’est pas liée à une soudure", a-t-il rappelé pour justifier sa dissolution et clarifié que son rôle était de constituer des stocks tampons pour venir sur le marché en temps de soudure éventuellement.

Lire aussi : ANaTT : plus de 10 cadres en garde à vue, les enquêtes continuent

"Même si l’année dernière les pluies n’ont pas été à la hauteur des attentes, des prévisions, nous avons suffisamment produit de vivriers pour nourrir la population béninoise", a révélé le porte-parole du gouvernement. Avant de revenir sur le bien-fondé de la mesure forte prise par le gouvernement pour interdire les sorties incontrôlées des vivriers de notre territoire. Toujours pour lutter contre la hausse des denrées alimentaires sur le marché.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook