Actualité

Bénin : ce que devrait faire Aïvo pour éviter la prison, selon le patriarche da Silva

L’investigateur 9/12/2021 à 15:54

Karim da Silva, président des sages et notables de la ville de Porto-Novo a réagi à la condamnation du Constitutionnaliste Joël Aïvo. C’était à la faveur d’une interview accordée à un média de la place.

La condamnation du Constitutionnaliste Joël Aïvo pour « blanchiment de capitaux et atteinte à la sûreté de l’État » continue du susciter des réactions. La dernière en date est celle du patriarche Karim da Silva. Au cours d’une récente interview accordée à un quotidien de la place, Karim da Silva a opiné sur le sujet et exprimé sa colère contre certains acteurs de la société, les rois en l’occurrence.

| Lire aussi : Drames à Ouidah : le message de compassion de Madame Francisco aux victimes et à leurs familles

« En tant qu’intellectuel, Joël Aïvo ne s’est pas trompé de chemin en se rendant chez les rois. Mais il a été mal orienté », soutient-il.
A l’en croire, si entre-temps Joël Aïvo avait consulté le roi Toffa, celui-ci aurait consulté le fâ et lui aurait déconseillé de s’aventurer sur le terrain politique. Conclusion, pour le sage, les premiers responsables de cette peine requise contre le professeur, sont d’abord les rois à qui il a fait confiance en les consultants. « Il n’est allé voir ni les imans, ni les prêtres », confie le patriarche Karim da Silva. « Il a préféré faire confiance aux religions traditionnelles mais les gardiens du temple ont menti et l’ont induit en erreur », renchérit-il

| Lire aussi : Aïvo : les Communistes réagissent à sa condamnation et qualifient le verdict

Par ailleurs, le sage a fini par conseiller à tous les béninois « de ne jamais se laisser entraîner par des vendeurs d’illusions », rapporte BWTV.
Pour rappel, Joël Aïvo a été condamné le mardi 7 décembre 2021 par la Criet. Il doit purger une peine de 10 ans et payer une amende de 45 Millions de francs CFA dans la caisse de l’Etat.

Maurelle Hessou




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer