Décentralisation

Bénin-communales : les raisons de l’invalidation d’un second siège à la Fcbe à Parakou

L’investigateur 6/08/2020 à 07:29

Au fur et à mesure que les minutes s’égrènent, on en sait un peu plus sur l’invalidation du second siège du parti Force cauris pour un Bénin émergent (FCBE) à Parakou. Selon la Nouvelle Tribune, les circonstances dans lesquelles ce siège est en train aux Cauris démontrent l’incompétence notoire de ceux qui ont coordonné les listes de ce parti en l’occurrence dans la commune de Parakou.

Lire aussi : Médias  : un an après son installation à la tête de l’UPMB, Latoundji s’en souvient

Car, la conseillère épinglée cette fois ci, il s’agit d’une femme, a fait du faux et usage de faux en écriture publique. C’est-à-dire qu’elle s’est fait établir un autre acte de naissance parce qu’elle était sous le coup d’une condamnation d’emprisonnement assorti de sursis en 2016 par la justice. Pour preuve, Son vrai nom est Adizatou Yerima Ali et non Adiyath Yerima Ali, selon la pièce qu’elle a présenté aux communales dans son dossier.
En effet, après sa condamnation, elle n’a pas fait appel en cassation ce qui a rendu la condamnation définitive. Et consciente de son inéligibilité, elle a usé d’un tour pour se faire établir un nouvel acte de naissance sous le nom Adiyath Yerima Ali afin d’avoir un casier judiciaire vierge. Ce qui n’est que du faux et usage de faux en écriture publique. Une raison justifiée qui explique l’invalidation de son siège, le second pour la Fcbe par la Cour suprême. La seule question, comment son dossier a-t-il pu atterrir sur la table du juge du contentieux électoral ?




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook