Culture

Bénin : des écoles fermées sous contrainte des cérémonies du culte Oro

L’investigateur 29/08/2020 à 10:56

En dépit de l’arrêté du préfet du département du Plateau Sètonougbo Valère, des écoles ont été fermées sous contrainte du déroulement des cérémonies annuelles de la divinité Oro dans les localités d’Ifangni, d’Adja-Ouèrè, et de Sakété.

En effet, les dignitaires ont défié l’autorité du préfet, selon l’ABP, puisqu’ils n’ont pas respecté sa décision. Laquelle consistait à faire en sorte que pendant la journée, les écoles ne soient pas fermées pendant les cérémonies du culte Oro. Mais curieusement, cela n’a plus été le cas. Il s’agit d’une décision dont la mis en application devrait obliger les dignitaires du culte Oro à organiser leur cérémonie de sorte à tenir compte des mesures barrières du Coronavirus d’une part, et permettre aux écoliers des classes de CI au CMI, restés à la maison pendant plusieurs mois, d’aller librement au cours d’autre part. Mais ils n’ont pas respecté la décision et la conséquence, des fermetures ont été opérées des jours ouvrés, empêchant du coup, des écoliers de se rendre à l’école.
Une situation qui n’a pas été du goût des autorités locales qui ont déploré le fait. Il est vrai que la divinité Oro est un patrimoine cultuel des aires culturelles Yoruba-Nago, une divinité qui chasse les mauvais esprits qui circulent dans l’air et propagent des maladies, conjure le mauvais sort. Il est interdit aux femmes de voir le Oro sous peine de risquer leur vie ; et cette divinité est hostile aux non initiés.
Ces cérémonies annuelles ont souvent lieu pendant les vacances pour une durée de 17 jours, mais celles de cette année ont coïncidé avec la reprise des activités pédagogiques dans les écoles du fait de la crise sanitaire de la Covid-19.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook