Actualité

Bénin : ‘’ils ne vont pas nous dresser des tapis rouges pour aller aux élections’’, NDSS remet en cause la bonne foi du régime

L’investigateur 26/06/2022 à 20:01

Les législatives du 08 janvier 2023 polarisent les attentions à tous les niveaux. Dans le camp de l’opposition, on se méfie de la profession de foi de la mouvance qui crie à tue-tête que les élections seront inclusives. Conscient que la déclaration de la mouvance ne tient à rien, Nourou Dine Saka Saley (NDSS), membre fondateur du parti Les Démocrates appelle à la prudence.

A en croire les propos du juriste Nourou Dine Saka Salé, membre fondateur de Les Démocrates, la politique n’est pas pour les enfants de chœur. Opinant sur les législatives de janvier prochain, il admet que la mouvance dont les acteurs parlent des élections inclusives ne fera aucun cadeau à l’opposition. « Le jeu politique est tel. Ils ne vont pas nous dresser des tapis rouges pour aller aux élections », a-t-il clarifié.
En effet, après les législatives 2019 et les communales de mai 2020, des élections qui se sont déroulées sans la participation de certains acteurs de l’opposition, tout le monde pense désormais qu’il faut rabattre les cartes et permettre à tous ceux qui le désirent, de prendre part aux prochaines législatives. La préoccupation est importante dans le rang des mouvanciers qui le disent ; au niveau du clergé tout comme certains partenaires au développement. Récemment le clergé a sorti un communiqué au terme d’une session plénière ordinaire, tenue au séminaire Saint Gall de Ouidah dans le département de l’Atlantique, du mardi 17 à ce jeudi 19 Mai 2022, pour le marteler. Mais pour NDSS, « la mouvance n’a aucun intérêt à ce que les élections soient inclusives ». Poursuivant, il affiche d’emblée sa position sur la question.

| Lire aussi : Bénin : Talon prend un décret et clarifie la catégorisation des communes

En effet, les prochaines élections législatives pourraient être inclusives. Comme toute la classe politique le veut. Mais Nourou Dine Saka Saley (NDSS) pense que les acteurs politiques de la mouvance ne sont sincères quand ils expriment ce souhait d’avoir une élection inclusive. « Ce sont nos adversaires politiques, ils n’ont aucun intérêt à ce que les élections soient inclusives, donc pourquoi ce serait à eux de décider que les élections soient inclusives », a déclaré le membre fondateur du parti « Les Démocrates », au micro de Crystal News.
A l’opposé, le pouvoir a affirmé qu’il travaille pour que lesdites élections soient vraiment inclusives. C’est ce qu’a laissé entendre Wilfried Houngbédji, secrétaire général adjoint et porte-parole du gouvernement au cours de l’une de ses récentes sorties médiatiques.



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook