Actualité

Bénin : l'imposition du vaccin anti-covid viole le droit du citoyen, selon un syndicat de contractuels

L’investigateur 1er/11/2021 à 13:48

Des voix continuent de s’élever contre l’imposition de la vaccination anti-covid initiée par le gouvernement. Après la confédération syndicale des travailleurs du Bénin ( CSTB), c’est au tour du Syndicat national des enseignants contractuels et permanent du Bénin ( SYNECP-BENIN ) de dire également non à cette mesure. Ils l’ont fait savoir à travers une déclaration en date du 29 octobre dernier au cours de laquelle ils ont félicité la CSTB qui, quelques heures plus tôt, a aussi affirmé son désaccord. Occasion pour le SYNECP-BENIN de rappeler au gouvernement ce qu’il appelle les cinq " Vrais problèmes" des travailleurs qui doivent préoccuper actuellement l’État central.

Lire l’intégralité de la déclaration...

DÉCLARATION.

Camarades Travailleurs,
Le mercredi 20 octobre 2021 , le gouvernement de notre pays a pris la décision de rendre obligatoire le pass vaccinal dans toutes les administrations publiques y compris les collectivités territoriales.
Le Bureau Exécutif National du SYNECP-BENIN approuve à sa juste valeur, la déclaration de la CSTB et son appel à poursuivre sous toutes les formes le rejet de cette décision qui viole le droit du citoyen de disposer librement de son corps . Il félicite le Bureau Exécutif Confédéral de la CSTB en général et son Secrétaire Général , le Camarade Nagnini KASSA MAMPO en particulier, pour la justesse de sa position face à la mesure barbare du gouvernement.
Le SYNECP-BENIN appelle l’ensemble des travailleurs de notre pays et les enseignants en particulier à s’organiser par tous les moyens légaux pour que la lutte contre COVID-19 ne soit pas une autre arme de plus pour le gouvernement contre le peuple béninois déjà en proie à la faim et à la misère à nul autre pareil.
Le BEN/SYNECP-BENIN estime que les vrais problèmes des travailleurs qui doivent préoccuper actuellement notre gouvernement sont : 1- l’augmentation des salaires et la révision à hausse du point indiciaire tenant compte du coût très élevé de la vie ,
2- le paiement des rappels aux ayants droit,
3-la validation des services auxiliaires des Ex-agents contractuels de l’Etat devenus APE,
4-le rétablissement de la mesure de l’intégration en A3 après 25 ans de service au profit des enseignants,
5- la réintégration des enseignants arbitrairement radiés et de tous les autres Travailleurs licenciés , 6- la libération de tous les détenus politiques et le retour des exilés politiques,….
En tout état de cause, le BEN/SYNECP-BENIN , d’ors et déjà, rend seul responsable le gouvernement des déconvenues que pourraient engendrer une mesure aussi dangereuse qui consiste à imposer le pass vaccinal aux travailleurs en violation des textes de loi en République du Bénin , alors que dans d’autres pays comme le Sénégal , c’est le gouvernement qui prend la défense des travailleurs contre une telle mesure.

Cotonou, le 29/ 10/2021.

Pour le BEN/SYNECP-BENIN, le Secrétariat général



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer