Actualité

Bénin : le Prof Bigou en 05 points sur le retour à l’appellation « Dahomey », recours formulé devant la Cour

L’investigateur 12/07/2021 à 07:56

La Cour constitutionnelle du Bénin a reçu un recours pour le retour de l’appellation « Dahomey » en remplacement du nom Bénin. Prof Joseph Djogbénou, rapporteur de la haute juridiction sur ce dossier a recommandé le jeudi 8 juillet 2021 que la Cour se déclare incompétente.

Depuis l’annonce de ce recours, les commentaires et réactions fusent de partout notamment sur les réseaux sociaux. Pour certains, ce recours a sa raison d’être alors que d’autres pensent le contraire. Dans ce lot de réactions, le Professeur Léon Bani Bio Bigou a répondu aux divers commentaires sur ce recours. L’universitaire béninois dit « assumer le texte ». Ci-dessous l’intégralité de sa réaction.

Position du Professeur Bio Bigou

« Je voudrais saluer toutes celles et ceux qui ont émis leur point de vue sur cette question épineuse concernant le vivre ensemble des Béninoises et des Béninois. Je voudrais aussi saluer le Rapporteur ayant déclaré l’incompétence de l’auguste Cour. Son avis que je juge pertinent et salvateur pour l’unité nationale peut se justifier par plusieurs raisons dont voici quelques unes en faisant recours à l’histoire politique de notre pays :

1) la colonie du Dahomey ne concernait initialement que les anciens royaumes d’Abomey, d’Allada et de Porto-Novo.

2) après la défaite du Roi Behanzin en 1892, la puissance coloniale a pu évoluer pour s’étendre au Royaumes de Dassa-Zoume et de Savalou, d’où le nom de la COLONIE DU DAHOMEY ET DÉPENDANCES jusqu’en 1894. Des limites de ces royaumes jusqu’à Dosso au Niger (au Nord) et jusqu’à Fada N’goulma au Burkina actuel (à l’ouest) en passant par les actuels départements de l’Atacora et de la Donga, tout cet espace échappait encore à la puissance coloniale française. Il a fallu la signature du traité du 28 novembre 1894 entre la France et Nikki avec le SINABOKO SERO TOROU WONGO (ROI DES ROIS OU EMPEREUR ) des BAATOMBU (Bariba) pour que la dépendance de la colonie s’étende sur ce vaste territoire , faisant de KANDI le chef-lieu de Cercle du Moyen Niger qui s’étendait jusqu’à Dosso.

3) ce vaste territoire du Nord comprenant le royaume de Savè et faisant frontière avec le royaume du Danhomè n’avait été soumis par aucune puissance militaire africaine avant la pénétration coloniale française.

4) le nom Dahomey a été une imposition de la puissance coloniale française que n’acceptaient pas les royaumes du bas et moyen du pays, encore moins ceux de l’ensemble du vaste territoire du Nord. C’est l’une des raisons de l’instabilité politique chronique que le pays a connu. C’est aussi l’origine de l’ethnocentrisme et du régionalisme en politique nés à Porto-Novo avec les Goun à l’égard des Fon d’Abomey.

5) c’est pour l’unité nationale que le nom DAHOMEY a été changé en Bénin pour limiter certaines frustrations et construire une véritable nation.

Conclusion Pour moi, pour bâtir notre nation en construction, faisons beaucoup attention pour ne pas compromettre brutalement tout ce qui a été entamé dans le sens de l’unité nationale de notre pays.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook