Bénin

Bénin : le Prof Gnahoui jette une pierre dans le jardin des magistrats après l’annulation du concours

L’investigateur 19/12/2020 à 17:35

Le concours de recrutement de cent auditeurs de justice continue de susciter des commentaires. Le Doyen de la faculté de droit et science politique de l’université d’Abomey-Calavi, Roch David Gnahoui, a lancé un message au chef de l’État.

Reçu sur une radio de la place, le professeur de droit et Doyen de la Fadesp, Roch David Gnahoui, a félicité le chef de l’État pour avoir annulé ce concours, tacheté de fraudes. Pour le professeur, la meilleure option était de balayer cette organisation pour reprendre afin de montrer à tout le peuple béninois que les choses ont changé. Le Bénin n’est plus le même, a insisté le membre fondateur de l’Union progressiste. Il se dit fier de cette décision du premier magistrat du pays.

Lire aussi : Mafia foncière  : réquisition de 12 mois ferme contre Hounsou-Guèdè et ses co-accusés

Mais, ce n’est pas suffisant, l’annulation du concours, semble dire Roch David Gnahoui. Pour lui, il faut chercher, retrouver et punir tous les complices ainsi que les auteurs de cette pratique qui n’honore ni la justice ni le peuple. Il croit que si les magistrats qui sont appelés à dire le droit sont recrutés par des voies détournées, cela n’augure pas d’un lendemain certain pour le pays. Car, les décisions à rendre par ces magistrats seront indubitablement à l’avantage du plus offrant. Il invite donc le chef de l’État à sévir avec la dernière rigueur pour décourager ceux qui auront envie d’emprunter cette voie prochainement.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook