Actualité

Bénin : le porte-parole révèle les causes de la cherté des denrées alimentaires

L’investigateur 10/06/2021 à 06:59

La flambée des prix des produits de première nécessité au Bénin, était au menu du point de presse, au terme du Conseil des ministres, ce mercredi 09 juin 2021. Face à la presse, Wilfried Léandre Houngbédji, porte-parole du gouvernement a esquissé quelques raisons pouvant justifier cette flambée des prix sur le marché.

Le porte-parole du gouvernement, Wilfried Léandre Houngbédji s’est invité dans le débat lié à la cherté des produits de première nécessité au Bénin. A la faveur du conseil des ministres de ce mercredi 09 juin 2021, il s’est penché sur le sujet et a tenté de donner des raisons pouvant sous-tendre ce phénomène. A l’en croire, la rareté des pluies est principalement à la base de la flambée des prix de certains produits sur le marché.

En effet pour l’ancien journaliste, au cours de l’année 2020 et celle en cours (2021), les pluies n’ont pas été au rendez-vous. Cet état de chose a impacté négativement les rendements des agriculteurs. « L’année dernière et cette année, les pluies se sont raréfiées. La pluviométrie a été en baisse dans la sous-région en général », a-t-il expliqué, selon les propos rapporté par Le Matinal.

Lire aussi : Bénin : l’Etat vend les stations de la SONACOP à deux entreprises privées

Dans ses explications, le porte-parole du gouvernement a ajouté que la rareté des pluies a occasionné un autre facteur qui pourrait aussi justifier la flambée des prix. A l’en croire, la rareté des pluies a poussé certains pays voisins à constituer des stocks alimentaires. Mais au Bénin, les producteurs n’ont pas été réceptifs vis-à-vis des conseils du gouvernement et ont cédé aux propositions des acheteurs étrangers.

Pour corriger le tir si possible, et contrôler au besoin la flambée des prix, des denrées de première nécessité, les services techniques du ministère l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche et du ministère de l’industrie et du commerce, ont été activés pour sensibiliser les producteurs. L’objectif est de faire comprendre aux producteurs, la nécessité de garder les produits sur le marché national.

Lire aussi : Conseil des ministres : Talon fait une nouvelle nomination à la Présidence

En dehors de la sensibilisation, le porte-parole indique qu’il y a d’autres mesures prises pour à long terme augmenter les productions. L’option en réalité permettra de disposer suffisamment de stocks pour satisfaire en priorité les consommateurs locaux.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook