Actualité

Bénin : le préfet Kouton exige le maintien au poste d’un cadre suspendu à la mairie de Bohicon pour ‘’ faute lourde ‘’

L’investigateur 31/05/2022 à 15:35

Rufino d’Almeida, maire de la commune de Bohicon est appelé à rapporter sa décision de suspension du directeur Saturnin Gnambakpo à la tête de la Ragiem-B dans sa commune. Il s’agit d’une exigence du préfet du département du Zou, Firmin Kouton.

Selon les informations, Firmin Kouton préfet du Zou a demandé, lundi 30 mai 2022, le maintien d’un agent révoqué à la mairie de Bohicon. Comme argument, il souhaite son maintien jusqu’à l’organisation d’un audit.

| Lire aussi : Justice : 36 dossiers inscrits au rôle à l’ouverture de la session criminelle au tribunal de Dassa

L’affaire Saturnin Gnambakpo, comme c’est de lui qu’il sagit, prend une nouvelle tournure. Suivant un message porté n°12/088/Pdz/Sg/Sa du 30 mai 2022, le préfet du Zou, Firmin Kouton, autorité de tutelle, a sommé le maire de Bohicon, Rufino d’Almeida, de rapporter ses arrêtés de suspension de Saturnin Gnambakpo et de désignation de l’intérimaire Joël Adandonon, en attendant l’organisation d’un audit proprement dit de la Ragiem-B. Suspendu précédemment pour « faute lourde » liée à sa gestion à la tête d’une structure dotée d’un budget de 256 millions FCFA, et jouissant d’une autonomie, le présumé coupable, selon l’arrêté du maire peut continuer à son poste. En fait, le directeur suspendu doit rester en place pour justifier sa gestion qui est au cœur d’une vaste contestation depuis peu à Bohicon. De l’autre côté, la Sécretaire exécutive Ginette Apithy est appelée à superviser les activités de la Ragiem-B et à faire un point quotidien à l’autorité préfectorale jusqu’à nouvel ordre.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer