Actualité

Bénin : le président du MPL accepte la main tendue de Hounkpè, lire sa réaction

L’investigateur 26/08/2021 à 11:39

En tête-à-tête avec le Chef de fil de l’opposition ce matin au siège de la Force Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE), Expérience Tèbè du Mouvement Populaire de Libération (MPL) a déclaré avoir saisi la main tendue de Paul Hounkpè.

« Si nous nous cramponnons sur nos émotions, le président Patrice Talon se foutra de nous », a lâché le leader du MPL. Ceci dit, rapportent nos sources, il a approuvé l’idée du Chef de fil de l’opposition, Paul Hounkpè qui souhaite voir une opposition plus aguerrie et unie afin de contrer les velléités du régime en place.

| Lire aussi : Coronavirus au Bénin : le gouvernement suspend les manifestations culturelles et festives

« Nous étions les premiers à attaquer le Chef de file de l’opposition quand il a commencé sa tournée. Nous avons fustigé qu’il n’ait pas pris langue avec les parties de l’Opposition avant d’entamer cette tournée. Maintenant qu’il a compris, nous pensons que le tir pourrait être corrigé », ajoute le remplaçant de Sabi Korogoné à la tête du MPL..

| Lire aussi : ORTB : 02 agents en prison pour avoir détourné environ 60 millions à la mutuelle

« Nous sommes régaliens à MPL donc nous n’avons rien contre le Chef de file de l’opposition étant donné que c’est une loi qui le consacre. Donc quelque soit les conditions, nous n’avons rien contre.

| Lire aussi : Bénin : la Conférence épiscopale remet en cause les arrestations et emprisonnements des opposants

MPL n’a pas des considérations d’ordre personnel. J’ai toujours fustigé certains propos genres ’’pourquoi c’est au siège des FCBE ou tel et tel autre endroit.’’ C’est bien dommage. MPL répondra partout où il sera question des problèmes des béninois, de sa jeunesse, des questions de l’emploi et de la démocratie. Le lieu importe peu, c’est l’aboutissement qui est à rechercher », renchérit-il.

| Lire aussi : Bénin : de hauts gradés des douanes et droits indirects gardé à vue à la brigade criminelle

Poursuivant, il dira : « Le Carde de concertation dont parle le chef de file, nous avons absolument rien contre. Bien au contraire nous voulons que nous nous parlons. Nous sommes prêts à rencontrer avec le chef de file de l’opposition, le chef de l’État pour poser les problèmes et chercher les solutions. Il n’est pas question de ne plus prendre part aux prochaines élections législatives. Ce sera dommage si on n’exclut pas la malice de l’exclusion. L’Opposition doit se donner les stratégies ».



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook