Actualité

Bénin : le prêtre du Fâ, David Koffi Aza s’en prend à un prêtre catholique sur un ton menaçant

L’investigateur 10/08/2022 à 19:56

Une annonce faite par le père Justin Boccovo a provoqué l’ire du prêtre du Fâ, David Koffi Aza qui s’en est pris à l’église catholique. Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux en réponse à ladite annonce, il met le clergé en garde.

En effet, il s’agit d’une annonce du père Justin Boccovo partagé sur facebook, mais avant sur tik tok qui clarifie que l’Eglise est désormais en mesure de célébrer des messes de consécration aux jumeaux, susceptible de lui permettre de les délivrer de tout mauvais sort. “Depuis quelques années, le Seigneur m’a inspiré de libérer les frères et sœurs à travers une célébration de la cérémonie de sortie des jumeaux, c’est ce que nous faisons depuis six ans”, a déclaré le père Justin Boccovo.

Mais, pour le Président du Conseil National des Cultes endogènes du Bénin, le professeur David Koffi Aza, Consultant culturel et cultuel, prêtre consultant du fâ, Numérologue naturo-thérapeute, cette annonce du père Justin Boccovo sonne comme une incursion des catholiques dans les rituels endogènes. Il en a profité pour faire une mise en garde ferme à l’Eglise Catholique romaine.
“C’est une célébration au cours de laquelle, nous faisons le rite du marché qui est un rite d’abondance et de prospérité et l’installation sur le siège du Christ”, a dit le père Justin Boccovo sans savoir qu’il provoquerait le prêtre du Fâ David Koffi Aza.

| Lire aussi : Bénin : appel à candidature pour la sélection de directeurs départementaux dans l’enseignement primaire et secondaire


Du tac au Tac suivi de réprimandes

l
Dans une vidéo pubiée sur facebook, le prêtre David Koffi Aza a laissé entendre que l’annonce du père Boccovo est une « imposture » qui ne doit pas être tolérée. Pour lui, l’incursion de de l’Eglise Catholique romaine prend d’ampleur. D’autant plus qu’elle fait des cérémonies comme « Agon, Adjlalassa, le rituel de couverture de pagne au défunt jusqu’à l’inhumation ; et les rituels protocolaires pour creuser la tombe ». Il va plus loin pour signifier que le silence des gardiens des religions endogènes a fait que l’église catholique veut désormais faire un incursion dans le temple des divinités.
A travers une mise en garde, il estime que si les catholiques entrent dans les choses de la divinité, ils retrouveront garçon sur leur chemin.
« La guerre des choses dans l’ombre, si vous ouvrez ça, on ira jusqu’au bout et vous n’allez pas vous en sortir. », ajoute-t-il. En tout cas, ça ne passera pas dans le cercle du Conseil National des Cultes Endogènes qu’il préside, selon ses propos.
Pour finir, il demande d’une part, au président de la République Patrice Talon tout comme à son ministre de l’intérieur Alassane Séïdou d’agir. D’autre part, au clergé d’interpeller ses prêtres.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer