Actualité

Bénin : les 02 engagements fermes de Talon au cours de sa rencontre avec l’ancien président Boni Yayi

L’investigateur 14/06/2022 à 13:15

Deux personnalités, pas des moindres du Bénin se sont rencontrées hier au palais de la Marina. L’ancien président Boni Yayi après neuf de tête-à-tête le mercredi 22 septembre 2021, a rendu à nouveau visite à son successeur hier, lundi 13 juin 2022. Au terme de cette visite annoncée dans les médias quelques heures seulement de la rencontre, l’ancien magnat du coton a pris deux engagements.

La crise qui secoue le Bénin depuis plusieurs années sous-tend le souhait de ceux qui appellent les personnalités politiques à se parler pour désamorcer la bombe. Les rencontres plus ou moins périodiques qui se tiennent entre le président Patrice Talon et ses aînés depuis quelque temps, participent de ce souhait. Hier à au palais de la Marina, les anciens amis devenus adversaires depuis des lustres se sont parlé. Boni Yayi hôte et son successeur se sont rencontrés pour parler, selon leurs dires, de l’intérêt général et de la décrispation de la tension sociopolitique. Entrevue au terme duquel le président Patrice Talon a deux engagements.
D’une part, le précurseur du Nouveau Départ a pris l’engagement d’instaurer un cadre permanent de concertation avec ses aînés et des présidents d’institution. "Nous allons formaliser ce cadre de concertation de manière régulière pour que, moi, je puisse profiter de vous « , a déclaré l’ex-homme d’affaires.

| Lire aussi : Bénin : un directeur arrêté pour fraude à l’examen du CEP dans la commune de Sô-Ava, les faits réels

Certes cela pourrait d’autre part, échapper à la vigilance de beaucoup de personnes, mais il faut noter que le président de la République a encore évoqué la question de sa succession. « …et que mes successeurs puissent profiter de vous et de moi », a-t-il ajouté au sortir de leur tête-à-tête.
En effet, le président béninois Patrice Talon, faut-il le remarquer, n’a de cesse d’évoquer sa succession. Au cours d’une interview accordée aux médias occidentaux tout en 2021 comme devant une société civile de la CEDAO lors d’une manifestation au palais des Congrès à Cotonou (NDLR 2021), le successeur de Bénin Yayi est revenu sur la question. Hier, au terme de leur entretien encore, le sujet est revenu. Il est vrai qu’en Afrique, c’est lorsque les présidents de la République ont envie de s’éterniser au pouvoir qu’ils clament à tue-tête, leur envie de départ. Mais dans le cas d’espèce, ça devient récurrent. Sans pour autant donner un cachet spécial à la parole du président béninois, d’aucuns et prioritairement ceux qui ont des opinions contraires à celles de ceux de son camp diront qu’il « n’a pas respecté sa parole » sur « le mandat unique ». Mais l’un dans l’autre, il clame son départ et il est difficile pour l’instant de lui prêter des intentions à défaut de lui donner le bon dieu sans confession.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer