Actualité

Bénin : les conditions d’exportation des noix et amandes de cajou, selon l’APIEx

L’investigateur 27/06/2021 à 13:18

L’APIEx a organisé ce 23 juin 2021 à l’hôtel Golden Tulip, une rencontre d’informations des acteurs du secteur de l’anacarde. La rencontre porte sur la valorisation de la filière sur les marchés internationaux, notamment à travers la qualité des noix produites et leur conformité aux normes des marchés. Elle est organisée avec l’appui financier de BeninCajù et le soutien technique de l’ABSSA.

À travers cette rencontre, l’APIEx et ses partenaires mettent en lumière les atouts des produits anacardiers béninois et leurs conformités aux exigences des marchés internationaux. Elle fait également un état des lieux du contrôle sanitaire de ces produits et les modalités de contrôle à observer pour l’exportation des noix et amandes de cajou.

Atouts des noix de cajou du Bénin et critères d’exigences des marchés internationaux

La noix brute de cajou produite au Bénin est privilégiée sur le marché international, en raison de son caractère gouteux, de sa couleur blanche et de la qualité de son KOR (compris entre 48 et 50). Elle bénéficie auprès de sa clientèle cible, de conditions favorables à sa présence sur des marchés de grande consommation. En Inde par exemple, les acteurs économiques indiens sont exonérés de droits d’importation sur la noix brute de cajou du Bénin, si celle-ci est accompagnée d’un certificat d’origine. Les critères d’exigences des marchés pour la consommation des noix se résument en trois points :
- Sécurité sanitaire et qualité (protection de la santé du consommateur)

- Code de conduite (principe d’éthique pour améliorer les conditions des personnes qui fabriquent le produit)

- La traçabilité (cartographie de toute la chaîne d’approvisionnement).

Les noix bénéficient d’une valeur financière élevée sur les marchés lorsqu’elles sont conformes à ces exigences. La conformité à ces exigences est validée, à travers divers niveaux de contrôle, par des certifications qui accompagnent les noix dans le processus d’exportation.

Dispositions de contrôle et conditions relatives à l’exportation des noix de cajou

L’état des lieux du contrôle des noix de cajou à l’exportation révèle que l’activité de contrôle doit encore être régulée pour apporter davantage d’efficacité dans le secteur. Le contrôle des noix de cajou se fait à trois (3) niveaux : à la collecte – à l’achat – à l’exportation.

Chaque niveau de contrôle est sanctionné par des certificats octroyés par des structures de contrôle agréées. Pour exporter, les acteurs économiques doivent également remplir certaines conditions qui sont attestées par les documents ci-après :
- le certificat d’origine
- le bordereau de livraison (BL)
- le certificat de poids
- le certificat sanitaire
- le certificat de qualité « A »
- le certificat phytosanitaire
- l’attestation de fumigation.

Notons que cette rencontre a permis à chaque acteur privé et public de cette chaîne de valeur de mieux appréhender sa mission dans le contexte particulier des réformes visant une meilleure compétitive de plusieurs spéculations dont l’anacarde.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook