Actualité

Bénin : les députés de la 9è législature convoqués au parlement par le Doyen d’âge

L’investigateur 6/02/2023 à 17:19

L’installation des députés de la 9è législature est imminente. Et pour cause, ils sont invités par le doyen d’âge, l’honorable Cossi Barthélémy Mellon Vidjinnangni qui les convoque à cet effet pour dimanche prochain.

Le dimanche 12 février prochain sera la date d’installation des députés de la 9è législature. Par le truchement d’un communiqué ils sont invités par le doyen d’âge l’honorable Cossi Barthélémy Mellon Vidjinnangni au parlement. Déjà, avant l’élection du dimanche 8 janvier 2023, la loi avait fixé l’installation des députés de la 9è législature pour ce 12. Au nombre de 109 désormais, ils sont élus sous la bannière de trois partis politiques à savoir : l’Union Progressiste le Renouveau, le Bloc Républicain et Les Démocrates, parti de l’opposition. Au terme des élections et selon les résultats publiés par la Cour constitutionnelle, l’UP le Renouveau a réussi à lever 53 sièges contre 28 pour chacune des deux autres formations. Au total 28 femmes, ce qui est une première siègeront pour le compte de la prochaine législature.

Les honorables Barthélémy Cossi Mellon Vidjinnangni (75 ans en photo), Mounifa Tidjani Karim (32 ans) et Titilayo Adjaï (32 ans), tous trois députés fraichement élus, composent le bureau d’âge qui doit diriger les premiers travaux de l’Assemblée nationale 9e législature, jusqu’à l’élection des membres du bureau.

Lire aussi : Marie-Elise Gbèdo : l’ancienne ministre reçoit Nadia Okoumassoun, voici ce qu’elles se sont dit

« La première séance de chaque législature est présidée par le doyen d’âge de l’Assemblée nationale, assisté des deux plus jeunes députés pour remplir le rôle de secrétaire jusqu’à l’élection du bureau », prévoit l’article 6 du Règlement intérieur de l’Assemblée nationale.

Pour cela, au début de chaque législature, l’Assemblée nationale est convoquée par le doyen d’âge des députés qui s’appuie sur l’administration parlementaire, la Commission électorale nationale autonome (Cena) et le secrétariat général de la Cour constitutionnelle, pour les premières tâches à accomplir.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook