Actualité

Bénin : les évêques font une proposition à la classe politique après leur session ordinaire

L’investigateur 21/05/2021 à 19:23

Les évêques du Bénin se sont réunis au Grand Séminaire de Tchanvédji, du 18 au 20 mai 2021. Au cours de leur session ordinaire plénière au titre de l’année 2020-2021, ils ont analysé la situation sociopolitique du Bénin et en sont parvenus à tirer une conclusion.

Selon le communiqué final, issu de la session ordinaire plénière au titre de l’année 2020-2021, les évêques du Bénin ont conclu qu’il règne une fracture sociale dans le pays. De ce pas, ils ont déduit à travers un communiqué rendu public, et signé par Monseigneur Victor Agbanou, évêque de Lokossa, président de la Conférence épiscopale du Bénin (CEB), que le Bénin est actuellement caractérisé par des arrestations multiples qui ont créé un climat de tension, de peur et de frustration.

Ce n’est plus un secret de polichinelle. Au lendemain des violences préélectorales, plusieurs personnalités ou acteurs politiques proches de l’opposition ont été mis aux arrêts. Visés par la justice, des anciens ministres, professeurs d’université et autres sont derrière les barreaux et attendent d’être jugés.

Ce climat qualifié de méfiance n’arrange guère la situation, préviennent les évêques dans leur communiqué. Pour inverser la tendance et permettre au Bénin de retrouver les vertus qui caractérisent sa devise (Fraternité-Justice-Travail), ils prônent le dialogue, le pardon et la réconciliation. Ce qui est sans doute aux antipodes des propos du président de la République, Patrice Talon qui au cours de sa récente sortie médiatique sur des chaînes étrangères, a laissé entendre que ceux qui sont visés dans le cadre des violences préélectorales, n’auront droit à aucune grâce présidentielle.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook