Bénin

Bénin : les journaux sans existence légale dans le viseur de la justice

Bénédicte BANKOLE 21/05/2021 à 16:48

Avis aux journaux pirates qui pullulent l’univers médiatique au Bénin. En tout cas, le Procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou a instruit les agents de la police républicaine qui ont désormais pour mission, de suivre sur les différents réseaux sociaux, les médias pirates qui inondent les groupes et qui ne sont jamais disponibles physiquement dans les kiosques.

Il l’a fait savoir à la faveur d’une séance de travail avec ses services compétents, notamment l’Office central de répression de la cybercriminalité (Ocrc). C’est une décision qui fait suite à un constat selon lequel l’univers médiatique de ces dernières années regorge de nombreux journaux pirates sans aucune existence légale et dont les Unes n’apparaissent que dans les réseaux sociaux. Aussi certains de ces journaux pirates se livrent à des intoxications et des médisances contre les paisibles populations, les personnalités ou autorités à divers niveaux. Un fait déplorable qui mérite d’être prise en compte. Alors s’inspirant de la liste des organes de presse ayant une existence légale, rendue publique par la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (Haac) à la veille de la campagne pour la présidentielle de 2021, les services du Procureur de la République sont commis aux fins d’identifier et d’interpeler les responsables des journaux pirates, rapporte l’Evénement Précis.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook