Actualité

Bénin : liste des détenus, arrêtés pendant les violences préélectorales

L’investigateur 24/04/2021 à 09:15

L’élection présidentielle du dimanche 11 avril 2021 a laissé de tristes souvenirs pour certains, surtout ceux qui ont perdu des parents ou ont vu leurs proches en détention provisoire, parce qu’ils sont visés par des enquêtes judiciaires.

En effet, l’élection présidentielle de cette année a laissé sans doute de tristes souvenirs à certains proches de la mouvance comme de l’opposition. C’est du moins, le constat fait après les manifestations à l’issue desquelles des édifices publics et des biens appartenant aux privés, ont été saccagés.
Outre ces dégâts évalués à plusieurs milliards FCFA , selon le ministre de l’intérieur et de la sécurité publique, Sacca Lafia, il y a eu des pertes en vies humaines (NDRL côté assaillants) et des blessés graves (NDLR forces de l’ordre et populations).

Lire aussi : CRIET : des faux ravisseurs et leur présumée victime en attente d’être jugés

A travers un récapitulatif, on retient des noms de présumées personnes en détention provisoire. Il s’agit des anciens ministres Ali Houdou, Réckya Madougou ( arrêtée avant les élections), Jean Alexandre Hountondji. En outre il y a le Professeur Joël Aïvo, Madame Garya Saka, El Hadj Kaolo, Georges Sacca, Elie Djènontin, Bio Dramane Tidjani, Alain Gnonlonfoun, Hamiss Dramane. Si on descend d’un cran, du point de vue charisme, on retrouve ceux qui sont inféodés à l’opposition radicale comme Thibaut Ogou, Nadine Okoumassoun, et bien d‘autres.
Rappelons que cette liste n’est pas exhaustive et elle ne concerne, selon nos sources, que ceux qui ont été arrêtés dans la période électorale.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook