Bénin : meilleur gestionnaire, le maire Rigobert Tozo décoré pour sa bonne gouvernance

Bénédicte BANKOLE 12/08/2021 à 17:17

Ce jeudi 12 août 2021 à l’hôtel d’Azalai de Cotonou, le maire Rigobert Tozo de la commune de Tovilkin a été décoré aux Trophées africains de la bonne gouvernance.

La 39ème édition des Trophées africains de la bonne gouvernance a été organisée par l’ONG Réseau Bénin Espoir en collaboration avec l’Observatoire mondial de la bonne gouvernance (OMBG). L’objectif de cette cérémonie est de promouvoir la ‘’Bonne gouvernance’’ pour un réel développement dans les secteurs de la gouvernance locale et de la gouvernance universitaire. Au cours de la cérémonie, parmi les 31 récipiendaires décorés, il y a le maire Rigobert Tozo de la commune de Toviklin département du Couffo. Classé 18ème avec 62,53 points, il a honoré sa commune dont il en a fait un modèle sur le plan de la bonne gouvernance. Au total, 20 maires ont été décorés sur les 77 que compte le Bénin, 11 acteurs du système universitaire.

| Lire aussi : Bénin : liste des 19 officiers agents des eaux, forêts et Chasse promus par Talon

Selon le maire Rigobert Tozo, "cette distinction constitue un honneur pour les filles et fils de la commune de Toviklin. Elle a été possible grâce aux efforts de tous, notamment le conseil communal, le chef service de la mairie et les collaborateurs". A en croire ses dires, son parti l’Union Progressiste à qui il appartient, ne s’est pas trompé en portant son choix sur lui pour être élu maire de sa commune. Pour finir, il a remercié Dieu, les organisateurs de ce projet et a promis persévérer dans cette lancée de bonne gouvernance, ceci pour le bonheur des populations. Son souhait pour la commune se résume entre autres, à l’électrification, l’accès à l’eau potable, l’accès à une bonne qualité de soins et l’aménagement des pistes rurales pour faciliter le transport des produits agricoles dans les marchés.

| Lire aussi : Tribunal de Parakou : un présumé charlatan escroc placé en détention

Pour le président de l’OMBG Henri Agassounon, on ne peut pas connaître un réel développement si on ne tient pas compte des critères de la bonne gouvernance qui sont l’équité, la ponctualité, la transparence et le développement durable.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook