Actualité

Bénin : témoignage d’une fille de 18 ans, née d’une mère vivant avec le Vih/Sida

L’investigateur 1er/12/2020 à 15:35

Grâce à la prévention de la transmission mère-enfant (PTME), un enfant peut séjourner dans le ventre d’une mère vivant avec la VIH/SIDA sans être contaminé. A l’occasion de la journée mondiale du Sida célébrée ce 1er décembre, une fille de 18 ans, née d’une mère porteuse du Vih/Sida a fait de témoignage.

En effet, c’est au micro de Frissons Radio, ce mardi 1er décembre 2020 que cette fille qui a requis l’anonymat s’est confiée. « Je suis née d’une mère séropositive suivie par le docteur jusqu’à l’âge de deux ans », a-t- elle déclaré pour commencer. Poursuivant, elle dira « que les examens à cet âge ont donné des résultats négatifs. » A l’en croire, selon les dires de sa maman « c’étais au décès de son père que le dépistage a été fait pour sa génitrice et les résultats ont été positifs ».

Lire aussi : Coronavirus : un acteur de la famille du football béninois emporté par la pandémie

« Comme ma mère était enceinte, elle a été suivie jusqu’à mon accouchement par césarienne. Aujourd’hui j’ai 18 ans et je n’ai aucun problème de santé ni de médicament spécifique à prendre. Je suis une fille comme toutes autres et je sais que j’ai eu de la chance grâce au progrès scientifique ». Pour finir elle a laissé entendre que sa mère continue de prendre ses AVR et se porte bien.

Rappelons qu’environ 75000 personnes sont touchées par la pandémie du VIH/SIDA au Bénin. En ce qui concerne la célébration de la journée mondiale cette année, le lancement officiel a été fait à Abomey et le thème choisi est : « Solidarité Mondiale et Responsabilité Partagée ».



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook