Actualité

Bénin : tenue d’une conférence internationale de contre-publicité pour le pays ce mercredi

L’investigateur 2/06/2021 à 10:17

L’Alliance pour l’Aube Nouvelle et la Démocratie (AAND) organise ce mercredi, une conférence internationale par visio. Basé sur le thème « Bénin : l’Etat de Droit en péril », ce colloque connaîtra la participation d’éminents professeurs qui opineront sans doute sur le thème choisi.

En effet, l’AAND est une Association qui œuvre à l’application et au respect des conventions et des pactes internationaux et régionaux en matière de Droits de l’Homme, Droit civil. Politique, Economique, Social et Culturel. De manière générale, cette association combat toutes formes d’injustice, l’illégalité, l’arbitraire, l’intolérance, toute forme de discrimination fondée sur le sexe, les mœurs, l’état de santé ou le handicap, les opinions politiques, philosophiques et religieuses, la nationalité.

Selon la carte d’invitation que l’Investigateur a pu se procurer, il y aura entre autres, à cette conférence internationale, Lodovic Hennebel, professeur de droit, expert international et avocat spécialiste en droit international ; Hélène Tigrouda, Professeur de droit public, Experte du Comité des droits de l’homme des Nations Unies ; Bruno Fuchs député à l’Assemblée nationale française ; Mario Stasi avocat, président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) ; Vincent Foly journaliste, directeur de publication du journal La Nouvelle Tribune, Paul Crescent Beninga, Docteur en science politique, Enseignant chercheur à l’l’université catholique d’Afrique centrale, porte-parole du groupe de travail de la Société civile (GTSC, République centrafricaine) et l’animateur modérateur, Francis Laloupo Journaliste Professeur de Géopolitique.

L’Alliance pour l’Aube Nouvelle et la Démocratie (AAND) est une Association Béninoise destinée à défendre les principes énoncés dans La Déclaration universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948, dans La Charte africaine des droits de l’Homme et des Peuples du 27 juin 1981, entrée en vigueur le 21 octobre 1986, et son protocole adopté le 1 1juillet 2003 et dans La Constitution Béninoise du 11 décembre 1990.
Elle est dirigée par Huguette Quenum et Francis Laloupo Scrutateur.

Quid du choix des participants

Certes l’Association qui organise cette conférence en détient entièrement toute responsabilité, mais au regard de la mission qu’elle s’est fixée, point de doute qu’un vrai procès sera fait au régime en place à cette conférence. Le choix des participants est évocateur. Ces derniers temps, des opposants au régime crient à la chasse aux sorcières, surtout ceux qui sont en exil pour une raison ou pour une autre.
Toutefois il est difficile de dire que cette Association est proche de l’opposition. Certainement que cette conférence est organisée dans le but de défendre la cause des sans voix face au pouvoir du Bénin.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook