Actualité

Bénin : ‘’un faux médecin’’ condamné à 05 ans de prison pour avoir escroqué un ‘’vrai médecin’’ à hauteur de 76 millions F CFA

L’investigateur 9/06/2023 à 10:57

La Cour de Répression des Infractions Économiques et du Terrorisme (CRIET) a jugé, ce jeudi 08 juin 2023, un faux médecin épidémiologiste. Il a été condamné à 05 ans de prison pour des faits de fausses attestations et d’escroquerie.

En détention provisoire depuis le jeudi 28 décembre 2017, le prévenu était poursuivi pour escroquerie et faux en écriture publique authentique. En effet, il s’est fait passer pour un médecin épidémiologiste et a escroqué plus de 76 millions FCFA à un vrai médecin entre 2016 et 2017. Il a réussi à prendre cette somme chez la victime pour un projet de création d’un centre de lutte contre les pandémies. Il l’aurait rencontré en Guinée grâce à l’une de ses femmes. L’accusé a également escroqué ses deux épouses. Il a reçu 2 millions FCFA chez celle qui est au Bénin et 500 000 FCFA chez celle qui vit en Guinée pour une affaire de moringa.

Aussi, il n’a eu pas eu le baccalauréat des séries C, D, et G2 mais s’est fait établir de fausses attestations d’obtention de ces diplômes. Au cours du procès ce jeudi, le faux médecin a reconnu les faits. Il a confié s’être fait passer pour un médecin épidémiologiste car il craignait de ne pouvoir pas commander des médecins qui allaient travailler dans le centre de lutte contre les pandémies en création. Le procureur l’a accusé d’avoir une triple identité. La victime empêchée s’est fait représenter par son frère pour le témoignage selon Libre Express. Les rapports d’expertise psychologique et de moralité lus ne sont pas favorables au prévenu.

La réquisition du parquet
L’un des substituts du procureur a demandé la requalification des faits de faux en écriture publique authentique en des faits de fausses attestations. Pour lui, les attestations sont fausses. Ce n’est donc pas une affaire de faux en écriture publique authentique et que l’accusé n’a jamais obtenu ces diplômes. Il a fait savoir également que l’accusé aurait pressé le médecin en Guinée pour recevoir les 76 millions FCFA. Selon le substitut du procureur, le faux médecin a déclaré à sa victime que le président russe Vladimir Poutine, l’ex-ministre des Finances Komi Koutché et l’opposant Sébastien Ajavon veulent aussi acheter des domaines sur l’espace sur lequel il comptait acheter un domaine pour le centre. Un moyen de pression pour pousser la victime à vite verser les sous.

Plaidoirie de la défense et verdict définitif

Le représentant du parquet a demandé au juge de condamner le prévenu à 15 ans de prison ferme pour fausses attestations et escroquerie aggravée. Il a demandé aussi une amende de 80 millions FCFA à son encontre à titre de dommages-intérêts pour toute cause de préjudice subis par sa victime. Dans sa plaidoirie, l’avocat de l’accusé a expliqué qu’il n’y avait pas de preuves pour parler d’escroquerie avec circonstances aggravantes. Il a demandé au juge de condamner son client avec sursis.
Dans son verdict, le juge a requalifié les faits de faux en écriture publique authentique en fausses attestations. L’accusé a été condamné à cinq (5) ans de prison ferme pour des faits de fausses attestations et d’escroquerie. Le faux médecin doit aussi payer 80 millions FCFA à sa victime pour toute cause de préjudices subis. La bonne nouvelle pour lui est qu’il retrouve sa liberté. Il avait déjà passé plus de cinq (5) ans en détention provisoire.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook