Bénin

Bénin : une confidence de Talon à l’ex-Grande chancelière, révélée

Bénédicte BANKOLE 25/05/2021 à 12:27

Remplacée après l’investiture qui a eu lieu dimanche dernier au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo, l’ex-Grande cchancelière du Bénin, Madame Koubourath Osséni a profité d’un entretien avec la presse pour révéler une confidence, à elle faite par le président Patrice Talon.

Désormais remplacée par la colistière du président Patrice Talon, Mariam Talata, Madame Koubourath Osséni, l’ex-Grande chancelière du Bénin part, a-t-elle dit, la tête dégagée. Il est vrai qu’il y a eu des rumeurs au sujet de son remplacement.

Mais par le truchement d’une interview accordée au Journal Matin Libre, elle a fait taire ces allégations. Notamment sur la question relative au séjour à vie à la tête de la Chancellerie.

Selon Madame Koubourath Osséni, « La loi qui régit la Grande Chancellerie dit que c’est un mandat de 5 ans renouvelable une fois. Donc moi j’ai fini mon mandat depuis mars 2019. » Poursuivant, elle ajoutera qu’elle a fini son mandat et était dans la logique de quitter la tête de l’institution, quand le président Patrice Talon lui aurait dit d’attendre.

« J’ai été voir le président et je lui ai dit j’ai fini, je dois partir. Il a dit non, reste on verra après. C’est pour ça que j’ai encore fait 2 ans en plus », renchérit-elle.

Seul le président de la République est habilité à désigner le ou la Grand(e) chancelier (ère). « C’est le président qui décide. C’est un poste dont la nomination revient exceptionnellement au président de la République », a-t-elle conclu.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook