Bénin

Bénin : une proposition au gouvernement pour le reversement des AME en ACDPE

Judicaël C. GBETO 14/01/2023 à 08:53

Défenseur des Aspirants au Metier d’Enseignant (AME) devant Dieu et devant les Hommes, le patriarche Rémy Gnambakpo a une fois encore fait une sortie qui fera du bien aux Aspirants. Ceci au lendemain des élections législatives du 8 janvier dernier. Il s’est directement adressé aux deux ministres en charge des enseignements maternel & primaire et secondaire.

Soucieux de la situation des travailleurs béninois, l’homme a habitué le monde des travailleurs notamment celui des enseignants à des prises de position qui ont fait reculer par le passé des positions du gouvernement de Patrice Talon. Deux jours après les législatives du 8 janvier 2023, le patriarche Rémy GNAMBAKPO s’est adressé au gouvernement par le truchement du ministre de l’enseignement maternelle et primaire et celui de l’enseignement secondaire et de la formation professionnelle.

C’est par un message audio, comme à son habitude, que l’Activiste des réseaux sociaux et grand défenseur du corps des enseignants est revenu sur la situation des enseignants appelés AME relative à la décision du gouvernement de procéder à leur reversement à la faveur d’un test prévu pour août 2023.

Lire aussi : Bénin  : Voici la liste des dossiers valides pour le concours de recrutement des 100 auditeurs de justice

Dans ses propos, il a tenu à saluer le peuple béninois pour l’intérêt porté au récent scrutin, mais aussi la discipline observée lors de ces élections. Touchant le but exact de sa sortie, il a mis l’accent sur la question des 3 ans d’ancienneté demandés par le gouvernement aux Aspirants avant de passer le test de changement de statut.

Pour lui, si on exige 3 ans à la première promotion de ces travailleurs alors qu’elle est en train de boucler 4 ans, revient à ignorer l’existence d’une année scolaire de travail faite par elle. Pour rappel, la première promotion des AME a pris service en Octobre 2019. Ce qui fait déjà 3 bonnes années scolaires révolues en fin juin 2022, soit les années scolaires 2019-2020, 2020-2021 et 20221-2022.

Lire aussi : Concours Douane : une seconde chance aux candidats après le paiement des frais d’inscription, voici le délai

Alors si on leur demande de finir l’année scolaire 2022-2023 avant qu’on ne leur compte 3 ans d’ancienneté revient à fait croire qu’ils boucleraient les 3 ans d’ancienneté en fin 2023. Le patriarche demande au gouvernement de reverser directement cette promotion d’AME en ACDPE au lieu de lui faire faire un nouveau test, sachant qu’elle a déjà fait un voire deux tests avant d’être recrutée et déployée sur le terrain.

" Au lieu de les obliger à passer un test, pourquoi ne pas les reverser directement en Agents permanents parce qu’ils auraient fini 4 ans d’affilés sur le terrain. Ça ne coûte rien au gouvernement ", a déclaré Rémy Gnambakpo qui veut savoir si ces 4 ans seront-elles prises en compte dans le calcul d’ancienneté de l’agent quand il sera reversé.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook