Actualité

Bénin : une rumeur sur l’appropriation des parcelles non enregistrées par l'exécutif démentie

L’investigateur 29/01/2023 à 15:36

Une rumeur selon laquelle les parcelles non enregistrées entreraient d’ici août 2023, dans le patrimoine de l’État effraie les propriétaires terriens. Mais il n’en est rien selon le Directeur général de l’Agence nationale du domaine et du foncier (ANDF), Victorien Kougblénou

Selon le DG/ANDF Victorien Kougblénou, cette rumeur est la conséquence d’une lecture erronée des dispositions du code foncier et domanial en République du Bénin. Il a expliqué que pour procéder à une transaction immobilière, il est nécessaire de disposer d’un titre de propriété, encore appelé titre foncier car, "il ne peut y avoir vente d’une propriété sans titre de propriété".

Lire aussi : Bénin : Lancement du mandat 2023 de la JCI Bassila Mont Koufe

D’après 24h au Bénin, le directeur général de l’ANDF a confié que le gouvernement a invité les populations à faire enregistrer leurs parcelles auprès de l’administration foncière domaniale afin de pouvoir obtenir des titres de propriété. Il n’est donc pas question d’une appropriation par l’exécutif des parcelles non enregistrées par les citoyens.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook