Coronavirus

Boni Yayi : intégralité de son adresse à la communauté internationale

L’investigateur 21/03/2020 à 18:01

L’ancien président de la République du Bénin, Boni Yayi s’est encore adressé à la communauté internationale dans un post sur sa page Facebook ce samedi 21 mars 2020. Pour lui, il faut une union sacrée pour non seulement combattre le Covid-19, mais aussi pour soutenir l’économie des pays pauvres, contraints de subir les effets de la maladie.

Lire l’intégralité de son post

Le partenariat mondial inclusif (Objectifs de Développement Durable 2030 et la Vision Africaine 2063) que nécessite cette guerre sanitaire planétaire appelle d’urgentes dispositions pour lutter contre la propagation du COVID-19 et préparer les bases d’une reprise économique et sociale non exclusive. Je renouvelle ma requête à la Communauté Internationale, à situation exceptionnelle mesures exceptionnelles.
L’Afrique, avec sa vulnérabilité à cette pandémie qui progresse, nécessite un engagement accru des partenaires techniques et financiers et surtout des Banques Centrales Africaines qui doivent aller au delà de leur orthodoxie historique qui est d’abord la stabilité des prix.
L’endettement qui accompagne les déficits conséquents devient inévitable. La gestion des ressources qui en découlent doit être placée sous le strict signe du respect des normes fondamentales de la bonne gouvernance.
Le Fonds Monétaire International dans son partenariat stratégique avec les états africains doit accompagner ou autoriser ces déficits budgétaires et appuyer les inévitables innovations des Banques Centrales Africaines, des Entreprises, des banques et des philanthropes pour financer les économies déjà sinistrées par les pandémies, la crise sécuritaire et les problèmes posés par la gouvernance.

La Banque Centrale Européenne et la Commission de l’Union Européenne, la FED aux Etats-Unis, la Banque du Peuple (banque centrale chinoise) ont montré la voie. L’heure d’un plan Marshall adapté a sonné.
Pas d’hésitations lorsqu’il s’agit de sauver les vies humaines, endiguer les crises sociales qui frappent la jeunesse et les femmes. Le temps joue contre nous en dépit des mesures déjà prises par nos gouvernants.
Au-delà des efforts nationaux, Ensemble nous sommes plus forts, nous vaincrons ainsi cette pandémie qui nous confine et nous sépare physiquement.
Ce mal est un drame inacceptable.
BONI YAYI




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook