Bénin

"Bris de silence" : Angela menace de saisir la police criminelle pour une Fake news sur l'ouvrage sur les réseaux sociaux

L’investigateur 22/08/2021 à 10:50

Lancé le vendredi 20 août dernier, le livre "Bris de silence" de la journaliste Angela Kpeidja est livré à un montage sur les réseaux sociaux. Dans un texte qui circule, il y est mentionné que l’auteur a relaté dans l’ouvrage, "une pipe" qu’elle aurait taillée à un DG afin de s’offrir un stage.

Mais contrairement au texte qui fait le tour de la toile, l’écrivaine a rendu public un communiqué ce dimanche pour dénoncer un montage. Elle y a mentionné que certes les auteurs du texte remis en cause sont à l’oeuvre pour ternir l’image du livre "à succès, mais qu’ils en auront pour leur grade. Preuve qu’elle dit avoir saisi l’Office central et de répression de la Cybercriminalité (OCRC) à cet effet. Lire le communiqué et le texte remis en cause

Communiqué

Il circule depuis ce samedi 21 août 2021 sur les réseaux sociaux, un texte présenté comme un extrait de mon ouvrage "Bris de silence" paru ce vendredi 20 août 2021.

Je tiens à faire savoir qu’il s’agit plutôt d’un montage orchestré par des individus mal intentionnés pour travestir le contenu de l’ouvrage déjà à succès.

Je mets donc en garde les personnes qui ont organisé cette désinformation. Elles sont déjà identifiées et subiront les rigueurs de la loi, c’est une promesse ferme.

En tout état de cause, l’Office Central de Répression de la Cybercriminalité (OCRC) est déjà saisie par mes soins.

Angela Kpeidja

Voici le texte, une Fake News, selon l’auteur

Les locaux de l’Ortb, devenus mes chambres de fantasmes de tous genres

[...] En quittant la rédaction, je fis croire aux collègues que j’allais dans les toilettes. Avec ma croupe de jeune femme sexuellement gourmande relevée comme une chatte en rut, je pressai les pas pour ne pas me faire surprendre dans le couloir menant vers le bureau du DG à qui j’eus envoyé un message un peu plutôt que l’envie me prenait de lui "tailler une pipe".

En entrant dans le bureau, je vis le DG assis, le pénis tendu et proche de la béatitude, comme si, il n’attendait que je vienne le gober avec ma petite bouche avant que je ne lui fasse la proposition.

- Hum ! J’adore ça DG.
- Allonge-toi sur le canapé ma belle !
- Non DG, une autre fois... Je suis en période des règles...

J’eus pas le temps de prononcer la phrase que le "jus blanc" gicla de l’urètre du pénis du DG, remplit ma petite bouche, dégoulina sur mon menton, coula sur les doigts du DG qui tenait son chibre avec sa main gauche et me caressait la tête de la main droite dans un mouvement de va-et-vient... J’étais contente de ce "hors-d’œuvre" servi par mon patron qui m’accorda par cet acte un stage."in Bris de silence de Angela Kpeidja.

*Allons acheter l’ouvrage*



Culture


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook