Actualité

Burkina Faso : le gouvernement demande aux exilés politiques de rentrer au pays, mais…

L’investigateur 1er/06/2021 à 14:48

Prônant la réconciliation nationale, le gouvernement burkinabé a demandé ce mardi, aux exilés politiques de rentrer au pays. Mais il rappelle ceci de très important.

En effet, c’est par le biais d’une sortie médiatique motivée par la feuille de route de la réconciliation nationale, que le ministre Zéphirin Diabré a fait cette déclaration.

« La réconciliation nationale n’est pas seulement un débat de Facebook, nous irons rencontrer les populations depuis les communes. (…) Des échanges que j’ai déjà eus avec les populations à la base, j’ai pu constater que la question de la compréhension de la réconciliation n’est pas la même qu’à Ouagadougou », a déclaré le ministre Zéphirin Diabré, en charge de la Réconciliation.

Poursuivant, il ajoute : « Toute personne exilée ou qui se considère comme exilée politique peut rentrer. Celui qui vient et qui n’a pas un dossier en justice vaquera à ses occupations mais s’il y a des menaces de la part de certains citoyens, nous verrons comment assurer sa sécurité. Celui qui a un dossier en justice ira voir le juge qui qu’il soit. Le gouvernement ne peut pas interférer dans les affaires de justice. », a-t-il déclaré.

« Il n’y a pas de moyen financier pour donner à quelqu’un qui viendrait faire un travail de la réconciliation nationale. Celui qui a ça en tête peut déjà se retirer. », insiste le ministre, qui « exclut toute négociation avec les chefs terroristes ».
Dès sa nomination, Zéphirin Diabré s’évertue à réconcilier les burkinabé.

En début du mois de mai, le ministre Diabré était en Côte d’Ivoire, et a pu discuter de la réconciliation nationale du Burkina Faso avec l’ancien président, Blaise Compaoré, et du rôle qu’il pourrait y jouer, informe Bwt.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook