Burkina Faso : une douzaine de gendarmes tués dans une attaque terroriste

L’investigateur 11/06/2022 à 17:17

Le jeudi soir, une dizaine de gendarmes burkinabè ont été tués dans une nouvelle attaque terroriste. L’ennemi a visé un détachement de gendarmerie de Seytenga, dans la province du Seno à la frontière avec le Niger.

"Une attaque violente menée par des terroristes a visé jeudi aux environs de 18H00, le détachement de gendarmerie de Seytenga situé à l’Est de la ville de Dori à la frontière avec le Niger", a écrit la plateforme de suivi des attaques terroristes "Sahel Security".

Selon le bilan provisoirement établi, une dizaine de gendarmes ont été tués, et il y a eu des blessés et des portés disparus sans oublier les dommages matériels importants, a ajouté la même source. Mercredi, trois personnes avaient été tuées et trois autres blessées et du bétail emporté dans cette même localité par des individus armés non identifiés, rapporte la presse locale. Des informations confirmées plus tard par les autorités à un communiqué.

| Lire aussi : Bénin : le souhait de El Farouk Soumanou après les rencontres entre Talon et Soglo

Jeudi, six personnes dont quatre gendarmes et un militaire ont été tuées et 44 "terroristes" neutralisés, dans deux attaques armées contre un détachement de gendarmerie dans la région de la Boucle du Mouhoun (Nord-Ouest) et contre la mine industrielle d’or de Karma, dans la province du Yatenga dans le nord du Burkina Faso, avait annoncé l’Etat-major général des armées dans un communiqué.

Le Burkina est depuis une décennie visé par des attaques terroristes et malgré les efforts déployés par les différents gouvernements, le mal persiste.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook