CEDEAO : Gbagbo soutient le Mali contre les sanctions de l'instance sous-régionale

Rollis HOUESSOU 12/01/2022 à 15:02

Partant de son exemple quand il était President de la Côte-d’Ivoire, l’ancien président Laurent Gbagbo a décrit dans un style qu’on lui connaît, comment la colonisation des pays africains devient une réalité au fil du temps. Ceci, en réaction aux sanctions infligées par la CEDEAO au gouvernement du Mali.

Lors d’une activité dans la capitale ivoirienne, l’ancien Président ivoirien s’est exprimé sur la situation que vit le Mali depuis quelques jours. Pour le président du Parti des peuples africain – Côte d’Ivoire (PPA-CI), il faut venir en aide à son voisin quand son domicile brûle au risque de voir le tient prendre feu :" Il y en a qui regarde un chef d’Etat aux prises avec des forces étrangères et ils rient. Il faut leur dire que c’est comme ça qu’on a colonisé l’Afrique. Quand le colonisateur arrivait, il attaquait une tribu, l’autre tribu riait disant nous on n’est pas concernés. Mais quand on a fini avec la tribu A on passe à la tribu B. La tribu B, quand on la mate, la tribu C dit nous on n’est pas concernés, etc. Donc ce qui arrive à Gbagbo arrive potentiellement à tous les chefs d’État africains. Ils n’ont pas aidé Patrice Lumumba en 1960, mais ils ont tous subi le sort de Lumumba", a-t-il décrit qualifiant les mesures de la CEDEAO contre le Mali, de "mesures impertinentes".

| Lire aussi : Soglo : l’ancien président a célébré la fête du vodoun à Abomey-Calavi, les détails

L’ex-Président n’a pas manqué d’exprimer toute sa solidarité avec le peuple malien et invite les autres à faire de même, selon les informations rapportées par la presse locale.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer