Bénin

CRIET : Jacques Migan souhaite une sortie médiatique du procureur sur les dernières arrestations

L’investigateur 18/04/2021 à 21:58

L’incarcération de trois (03) grandes figures de l’opposition dans un contexte marqué par des violences pré-électorales agite l’actualité nationale. Pour beaucoup, ils sont victimes de leur conviction politique.

Un argument que ne partage pas l’avocat Jacques Migan. Toutefois, il souhaite qu’il y ait des explications à propos de leurs arrestations. « Il faut qu’on explique pourquoi ils ont été interpellés. On ne se lève pas du jour au lendemain pour arrêter quelqu’un. Si on ne vous reproche rien, pourquoi irait-on vous chercher ? », s’est interrogé l’avocat.
En effet, l’ancien bâtonnier Jacques Migan a fait sa sortie médiatique ce dimanche et a souhaité que Mario Mètonou, procureur de la Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (CRIET), lève un coin de voile sur ce qui a motivé leurs arrestations.

Lire aussi : Justice  : nouveau rebondissement dans le dossier du professeur Joël Aïvo

Qu’est-ce qui est au fait reproché à Frédéric Joël Aïvo, Alexandre Hountondji et Joseph Tamègnon placés en détention provisoire depuis quelques jours et semaines ? Pour le moment, personne ne peut le dire avec exactitude. C’est pour cela que l’avocat a souhaité que les réels motifs de leurs arrestations soient livrés à l’opinion publique nationale et internationale. Ce souhait, il l’a émis dans l’émission ”L’entretien” de la chaîne E-Télé ce dimanche 18 avril 2021.
Pour l’avocat, le procureur près la CRIET doit agir comme il l’avait fait lors de l’interpellation de l’ancienne ministre, Réckya Madougou, en dévoilant un pan des motifs qui ont sous-tendu son arrestation à l’opinion.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook