Bénin

Campagne électorale : Tiando rappelle les crimes proscrits par le code électoral aux partis

Osiris BEHANZIN 30/04/2020 à 17:58

Conformément aux dispositions de la loi portant code électoral en République du Bénin et au calendrier électoral qu’elle s’est établie, la Commission Électorale Nationale Autonome (Céna) a officiellement lancé ce jour, la campagne électorale pour les communales et municipales du 17 mai 2020.

C’était au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée au siège de l’institution, en présence du président Emmanuel Tiando, et des autres membres de l’instance chargée de l’organisation des élections. Ainsi donc, la campagne s’ouvre à 00 heures et s’achèvera le 15 mai prochain. Durant les 15 prochains jours, les candidats en lice devront baliser le terrain afin de solliciter le suffrage des votants pour le renouvellement de leurs postes de conseillers communaux ou municipaux. Pour le Président de la Céna, Emmanuel Tiando, l’enjeu de ce scrutin est de « doter nos communes d’organes de gestion décentralisés, à savoir les conseils communaux et municipaux, d’hommes et de femmes compétents et patriotes en vue de promouvoir au sein de nos collectivités territoriales, le développement local et la démocratie à la base ». Consciente de l’enjeu de ces élections, malgré la crise sanitaire liée au Coronavirus, les Présidents des Institutions de la République ont maintenu les élections afin de garantir le fonctionnement des institutions de la République. C’est pourquoi, les meetings, les cortèges, les visites porte-à-porte qui constituent de sources de regroupement massif, seront interdits sur toute l’étendue du territoire national. Ce qui signifie que la campagne électorale sera beaucoup plus axée sur les radios et télévisions retenues à cet effet.
Par ailleurs, la Céna invite les candidats au respect des obligations légales liées à la campagne électorale. Notamment l’interdiction de la corruption électorale sous toutes ses formes ; l’incitation à la haine ethnique, sociale ou religieuse, du recours à la violence et aux voles de lait.
Enfin, le président de la Céna lance un vibrant appel aux citoyens et aux candidats. « Nous ne devons jamais oublier qu’au-delà de nos divergences politiques, nous demeurons filles et fils d’une même nation que nous devons construire ensemble dans l’unité, la concorde et la fraternité », a conclu Emmanuel Tiando.



Société


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook