Bénin

« Ce qui s’est passé à Banikoara n’a aucun rapport avec une attaque djihadiste », selon Orounla

L’investigateur 13/02/2020 à 17:57

Dans son traditionnel point de presse du mercredi, le ministre de la communication, de la poste et porte-parole du gouvernement Alain Orounla est revenu sur l’incident survenu dans la nuit du samedi 8 au dimanche 9 février à Kérémou. Occasion pour lui de donner la part de vérité de gouvernement sur l’incident qui s’y est produit.

La douzaine d’individus, des braconniers, selon les explications de la police républicaine, ont attaqué le poste de police avancé de Kérémou dans la nuit du samedi 08 au dimanche 09 février 2020. Un incident qui a suscité de tollé en raison de la montée en flèche du terrorisme. A plus forte raison, le gouvernement élève le ton aux fins de rassurer l’opinion nationale qu’il ne s’agit nullement d’une attaque djihadiste. Le ministre de la communication, de la poste et porte-parole du gouvernement Alain Orounla est revenu sur l’incident au cours de son traditionnel point de presse du mercredi deriner. Occasion pour le porte-parole du gouvernement de rappeler que « ce qui s’est passé à Banikoara n’a aucun rapport avec une attaque djihadiste ». Avant de réaffirmer que par précaution, le gouvernement a d’ores et déjà anticipé en prenant des mesures pour y mettre fin. En d’autres termes, la sécurité a été renforcée dans les encablures du parc de la Penjari, zoné où l’attaque s’est passée. Pour finir, il a présenté les condoléances du gouvernement aux forces armées béninoises en général et à la famille du disparu en particulier.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook