Afrique

Centrafrique : Bozizé visé par une enquête judiciaire après la présidentielle

L’investigateur 5/01/2021 à 09:29

Le procureur de Bangui, la capitale centrafricaine, a ouvert une enquête contre l’ex-président François Bozizé pour « rébellion ». Il est accusé par le pouvoir de mener une « tentative de coup d’Etat » à la tête de rebelles à l’occasion de l’élection présidentielle du 27 décembre.

Une enquête judiciaire est ouverte contre l’ex-chef de l’Etat, François Bozizé renversé en 2013 et dont la candidature au scrutin du 27 décembre avait été invalidée. C’est en effet, « par rapport aux faits de déstabilisations et de rébellions en cours », a précisé le procureur de la République, Laurent Lengande, dans un communiqué.

Lire aussi : Présidentielle 2021 : les 05 potentiels candidats au sein du parti, Les Démocrates

Sa candidature à la présidentielle avait été invalidée le 3 décembre par la Cour constitutionnelle, au motif notamment qu’il était sous le coup de sanctions de l’ONU pour soutien présumé à des groupes accusés de crimes de guerre et contre l’humanité de 2013 à 2015, au paroxysme d’une guerre civile toujours en cours aujourd’hui.

François Bozizé était rentré en Centrafrique un an avant les élections présidentielle et législatives du 27 décembre, malgré des poursuites pour « assassinats » et « tortures » sous ses dix années à la tête du pays (2003-2013). Il avait acquiescé l’invalidation de sa candidature avant d’inviter plus tard les siens à boycotter la présidentielle.



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook