Présidentielle 2021

Choix de Talata : des enseignants des 03 ordres s'en félicitent et promettent une victoire au DUO

L’investigateur 15/02/2021 à 06:32

Des enseignants des trois ordres du Cercle d’actions des enseignants engagés pour la victoire du duo Talon/Talata (CAEV-DUO Talon/Talata), ont fait une sortie médiatique le samedi 13 février, à la salle des fêtes du Lycée Béhanzin de Porto-Novo.

Marraine de la manifestation, la première vice-présidente de l’Assemblée nationale, Mariam Chabi Talata Zimè, professeure certifiée de philosophie, n’a pas voulu se faire conter l’évènement qui a drainé de monde.

Lire aussi : Toboula  : un commentaire de l’ex-préfet sur l’actualité, suscite la colère des internautes

Pour Éric Péthos, secrétaire général de CAEV-DUO Talon/Talata, de 1960 à 1990, les enseignants étaient bien positionnés dans les instances politiques. Mais à partir de 1990 avec l’introduction à outrance du pouvoir d’argent dans la politique, ils sont délaissés au détriment des hommes d’affaires. Du coup, les vrais débats d’idées ont disparu de l’arène politique. On en est là lorsque le chef de l’État Patrice Talon, au lieu de revaloriser la fonction enseignante, lui a plutôt donné le pouvoir. C’est la preuve qu’il a hissé l’une des leurs au poste de Vice-présidente du Bénin, en cas de victoire pour son second quinquennat. Une main tendue qui honore à plus d’un titre, la fonction enseignante qui va bientôt retrouver ses lettres de noblesse. Car, Madame Mariam Chabi Talata Zimè qui a été choisie, pour occuper ce prestigieux poste, est une inspectrice de l’enseignement secondaire.

Lire aussi : Assemblée nationale : un député s’adresse en 06 mots aux populations, lire les détails.

Sa rigueur, son humilité et son amour au travail bien fait, ne sont plus à démontrer, a déclaré le secrétaire général. Il n’y a donc pas de raison que les enseignants, toutes catégories confondues ne l’a soutiennent, a affirmé Nestor Atindéhou, Vice-président du CAEV-DUO Talon/Talata.

Le directeur de cabinet du président de l’Assemblée nationale, le 1er adjoint au maire de Porto-Novo, le Directeur de cabinet du ministre de l’enseignement secondaire, le représentant de l’Association des philosophes du Bénin et biens d’autres invités de marque, se sont succédé au pupitre. Non seulement pour louer les qualités intrinsèques de cette dame de fer, mais également pour féliciter ces enseignements. Aussi bien de l’opposition que de la mouvance. Ils mènent un bon combat dans la mesure où il s’agit d’une question de corporation.


Reconnaissance de la colistière envers…

Lire aussi : Kétou  : nouveau bilan humain et matériel des échauffourées entre douaniers et populations

Dans son adresse, Madame Talata a salué le militantisme à l’américaine dont ont fait preuve, Honoré Agossou, Président du CAEV-DUO Talon/Talata et son équipe. A travers leur comportement, ils ont fait montre d’une nouvelle marque déposée de militantisme. Ce que le président Talon, a toujours prôné depuis sa prise de fonction, dira-t-elle. Elle en a profité pour donner les causes lointaines de cette exclusion des enseignants. Sinon, de cette injustice que le Président Patrice Talon qu’elle appelle « Karl Marx du Bénin », a enfin corrigé en portant son choix sur elle, parmi tant d’hommes d’affaires autour de lui. « Juste après la conférence des forces vives de la nation de 1990, l’argent a pris le dessus sur les valeurs, l’éthique et les mœurs en politique au Bénin ; ce qui ne permettait plus au corps enseignant de gravir facilement les échelons pour s’installer au plus haut niveau de la hiérarchie politique de notre pays.

Lire aussi : Ganiou Soglo : « je ne suis pas en grande forme, j’ai trois à quatre cotes fêlées »

Le président Patrice Talon vient de rétablir la justice et il faut que nous lui témoignions notre reconnaissance », a déclaré Mariam Chabi Talata Zimé Yérima. Elle a aussi remercié les initiateurs du CAEV duo-Talon/Talata, qui ont décidé d’organiser cette sortie avec réussite, sur fond propre. Pour cela, elle promet retourner l’ascenseur à tout le peuple béninois. Elle invite ceux qui traînent encore les pas, à vite resserrer les rangs, car dit-elle « l’enseignant ne sait pas faire de la discrimination ».

L’autre temps fort de cet événement a été la présentation des membres du CAEV-DUO Talon/Talata et leur discours de paix pour les élections présidentielles du 11 avril prochain. Les membres du creuset comptent faire dans les jours à venir, des sorties à travers les départements, selon Arnaud Davo, trésorier général du creuset.
Bachirou Assouma



Politique


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer





Dernières publications





Facebook