Bénin

Cogito : l'Ofpra, ce que j'en pense

L’investigateur 13/10/2020 à 16:16

Quand j’ai appris que l’Ofpra a déclaré ex abrupto et ex cathédra que le Bénin est devenu un pays non sûr, je me suis demandé si ce n’est une conception hérétique biaisée et archi bancale des choses ?

Je me suis demandé si le Bénin, mon pays, était devenu le Pakistan ou l’Afghanistan, ou un djihadiste peut se faire exploser à tout moment au coin de rue ?

Je me suis aussi demandé si le Bénin mon pays était devenu un état failli, décadent et dégénerescent comme la Libye post Khadafi ou le Liban, un pays au rouge vif bousillé par une corruption gargantuesque, une économie en agonie ou un premier ministre même imposé par le "Messie" Macron (Président de la France siège de l’Ofpra) n’a pu former un gouvernement ?

Lire aussi : Deuil  : l’acteur burkinabè Briga de la série Commissariat de Tampy est mort

Je me suis ensuite demandé si le Bénin était devenu le Nigéria où sévit Boko Haram ou une partie de Kidal au Niger ou sévit Daesh ?

Alors de quel Bénin parle l’Ofpra ? La terre hospitalière de Kaba, de Béhanzin ou de Bio Guerra ? Ce pays reconnu pour sa légendaire hospitalité qui a accueilli des réfugiés togolais dans les années 90, des tchadiens qui ont fui la dictature de Hissein Habre dans les années 80 ? Ce pays qui a reçu sur son sol, des réfugiés ivoiriens, post gestion Gbagbo ou alors le Président Michel Djotodia de la Centrafrique ?

Tout patriote devrait s’étonner de cette hymne à la négation, à la diabolisation de notre pays au moment même où la plupart des clignotants sont au vert, où l’économie se bonifie où les réformes à impact positif propulsent notre pays qui caracole au sommet de nombre d’instruments régionaux et internationaux.

Le Bénin mon pays ne regorge pas de frères Kouarchi qui endeuillent la France ni de Mohamed Merra encore moins d’Amadou Coulibaly qui ont tué et ont versé le sang français. Et pourtant l’Ofpra n’a pas jugé bon de déclarer la France pays non sûr ? Même après la tuerie du Bataclan ?

Lire aussi : Insécurité  : un jeune homme abattu à Adakplamè par des malfrats, sa moto bajaj emportée

Qu’on ne se méprenne, l’Ofpra a fait montre d’un subjectivisme absolu sur fond d’esprit colonialiste anachronique, suranné et bancal qui n’émeut plus l’Afrique encore moins le Bénin.

Il y a trop d’antithèses qui cassent cette thèse négationniste des fonctionnaires extra terrestres de l’Ofpra.

Chers compatriotes, le Bénin notre pays est d’une sûreté et d’une assurance absolue. Notre cher et beau pays avance, avançons avec lui !!!

Basile TCHIBOZO




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook