Afrique

Corruption : la société civile sort un manuel et s’engage à mettre fin au fléau au Bénin

L’investigateur 3/07/2020 à 17:12

« Mieux connaître la corruption pour mieux la combattre », projet de renforcement des Osc dont le but est de détecter et dénoncer la corruption (2D Corruption) a été lancé par le biais d’un manuel, ce mardi 30 juin 2020 au siège de l’Ong Alcrer à Mènontin (Cotonou).

Il s’agit d’un projet dont l’avènement a lieu grâce à l’appui du Programme RePaSOC à travers le 11ème Fonds européen de développement (Fed) ; de commun accord avec le Front des organisations nationales de lutte contre la corruption (Fonac). Il a été révélé à la faveur d’une rencontre avec la presse à travers la mise en œuvre des activités de la phase 2 du Programme de participation citoyenne aux politiques publiques au Bénin (Particip II) et le lancement d’un manuel.

Lire aussi : Coronavirus  : le Bénin enregistre 03 nouveaux décès et de nouveaux cas

Pour Blanche Sonon, Vice-présidente du comité de pilotage et de suivi du Programme Particip II, Présidente de l’Ong Social-Watch Bénin, le manuel est « un précieux outil pour démystifier la diversité pénale de la corruption. II nous donne l’occasion d’améliorer notre action de lutte contre la corruption en renforçant notre connaissance du phénomène de la corruption, de son encadrement juridique et des mécanismes qu’on peut actionner pour mieux détecter, documenter et dénoncer les malversations financières. Il nous permet également de continuer à sensibiliser le public à travers des émissions radiophoniques… » « En raison des conséquences désastreuses de la corruption sur notre pays, nous tous, personnes physiques ou morales, avons le suprême devoir de ne pas rester indifférent au phénomène et de dénoncer aux autorités d’enquête, de poursuite et de répression, toutes malversations financières et autres infractions économiques. Telle est notre mission et nous n’avons pas l’intention de nous y dérober », dira Martin Assogba, Directeur exécutif de l’Ong Alcrer et Président du comité de pilotage et de suivi du Programme Particip II.

Lire aussi : Bilan des accidents : 20 décès dont un cas causé par le Samu la semaine dernière

En d’autres termes, son lancement reste un engagement de deux organisations de la société civile qui œuvrent inlassablement dans la lutte contre la corruption sous toutes ses coutures. Son appel à l’endroit de ceux qui s’illustrent à travers la corruption demeure un pari pris pour en finir avec ce fléau, aussi vieux que le monde.
Conjointement mis en œuvre par Alcrer et Social-Watch Bénin grâce à l’appui technique et financier de l’Ambassade des Pays-Bas au Bénin, le manuel est accessible à tous et a pour objectif de permettre aux acteurs qui œuvrent pour la lutte contre la corruption, de s’approprier les contenus des actes de corruption et des infractions connexes.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

Dernières publications





Facebook