Actualité

Côte d’Ivoire : Guillaume Soro provoque à nouveau Ouattara

L’investigateur 7/12/2023 à 21:52

L’ancien Premier ministre de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro installé désormais au Niger, vient de lancer une adhésion à son mouvement Génération Peuples Solidaires (GPS), et ceci, dans la perspective de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire. Il s’agit d’une provocation de plus envers leprésident Alassane Ouattara.

L’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro est désormais dans le feu de l’action. Il ne veut plus perdre du temps en ce qui concerne la présidentielle de 2025.
Menacé par une condamnation à perpétuité, il saisit toutes les occasions désormais pour lancer des piques envers le pouvoir d’Alassane Ouattara (ADO) et du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix).
Lors d’une interview récemment, Mevenly Soumahoro, membre du COC (Commission d’orientation et de coordination) de GPS, confiait que l’ex Premier ministre ne sera pas absent aux prochaines échéances électorales de 2025. « Le président Guillaume Soro sera bel et bien présent pour les échéances futures par la grâce de Dieu », avait-il dit.

Lire aussi : [Actualité  : Le Bénin condamné par la Cour de justice de la Cédéao à payer 20 millions au nigérian Sunday Igboho)>https://www.linvestigateur.info/?Le-Benin-condamne-par-la-Cour-de-justice-de-la-Cedeao-a-payer-20-millions-au&var_mode=calcul]

Après cette annonce, Guillaume Soro en personne revient à la charge et lance un appel à adhésion à son mouvement politique. « Adhérez à GPS ! Là se trouve le salut. Là est l’avenir en dépit des signes qui prédisent le contraire. Bientôt », a lancé l’ancien député de Ferkessédougou.
Ce n’est plus un secret de polichinelle. Les relations entre l’actuel chef de l’État ivoirien et son « fils », n’étaient plus au beau fixe quand M. Soro avait refusé de rejoindre le RHDP, selon la volonté de M. Ouattara. C’est ainsi que le 8 mai 2019, Guillaume Soro démissionne de son poste du Président de l’Assemblée nationale. « J’étais face à un dilemme. Trahir mes convictions, donc sauver un poste confortable, ou descendre de mon piédestal et rendre ma démission de mes fonctions, afin de pouvoir me regarder dans une glace « , s’était-il exprimé.
La rupture est totale entre les deux alliés qui avaient fait la fête à M. Gbagbo. Chacun a pris sa direction. Juin 2022, la justice ivoirienne a condamné Guillaume Soro à perpétuité pour « atteinte à la sûreté de l’État ». Mais ce dernier n’a pas tardé à dénoncer M. Ouattara qui selon ses dires, instrumentalise l’appareil judiciaire contre un adversaire politique qu’il redoute.
Installé au Niger depuis qu’il dit avoir mis fin à son exil, M. Soro est presque dans la provocation. Visitant les pays dirigés par des juntes, hostiles à M. Ouattara et le comble est, qu’il menace de rentrer au pays, sans pour autant dire la date.




 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer

BIENTÔT SUR VOS ÉCRANS







Dernières publications





Facebook