Actualité

Côte d’Ivoire : Soro réagit à sa condamnation et menace

L’investigateur 23/06/2021 à 19:34

Condamné ce mercredi 23 juin à perpétuité pour atteinte à la sureté de l’Etat par le tribunal d’Abidjan, Guillaume Soro n’a pas attendu avant de réagir.

D’un ton menaçant, le leader du mouvement Génération Peuples Solidaires (GPS) admet qu’il s’agit d’un procès qui une fois encore, démontre que le secteur judiciaire en Côte d’Ivoire est au service de la politique. « Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif », a écrit l’ancien président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire.

Pour lui, en dissolvant son parti, les autorités à travers la justice, tentent de mettre un coup d’arrêt à son projet politique. « Il n’est caché à personne que le but ultime de ce procès est de porter un coup d’arrêt au projet politique dont je suis porteur et de m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire. », en rajoute-t-il.
« Ces verdicts viennent renforcer ma conviction qu’il faut se battre courageusement et sans faiblesse contre la captation de l’État ivoirien et la mise sous tutelle de toutes ses institutions. », renchérit Guillaume Soro. Pour conclure, il soutient qu’il n’abandonnera jamais le combat.
« Je ne renoncerai pas à ce combat. », clarifie-t-il.

DECLARATION

La justice de Côte d’Ivoire vient de prendre devant l’Histoire, la sinistre responsabilité de prononcer contre mes compagnons, mes frères, certains membres de ma sécurité et moi-même, des condamnations allant de la perpétuité à 17 mois d’emprisonnement ferme.

Elle prononce également la dissolution de Générations et Peuples Solidaires (GPS), mouvement politique et citoyen, créé dont je suis le Président.

Je rejette totalement ces verdicts iniques, prononcés en dehors de toutes les règles de droit et dictés uniquement par des considérations d’ordre politique.

Il n’est caché à personne que le but ultime de ce procès est de porter un coup d’arrêt au projet politique dont je suis porteur et de m’écarter définitivement du jeu politique en Côte d’Ivoire.

Ce procès aura démontré, une fois de plus, la compromission de l’appareil judiciaire ivoirien et sa soumission volontaire aux diktats de l’Exécutif.

Ces verdicts viennent renforcer ma conviction qu’il faut se battre courageusement et sans faiblesse contre la captation de l’État ivoirien et la mise sous tutelle de toutes ses institutions.

Je ne renoncerai pas à ce combat.

Soro Kigbafori Guillaume
Président de Générations et Peuples Solidaires
Ancien Premier ministre
Ancien Président de l’Assemblée nationale de la République de Côte d’Ivoire



Inter


 
 

 
 
 

Autres publications que vous pourriez aimer



Dernières publications





Facebook